Mercredi 25 novembre 2020

Château

Fontainebleau, futur Versailles

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 17 novembre 2014 - 280 mots

FONTAINEBLEAU

GRANDS TRAVAUX - Pour Jean-François Hébert, qui a été reconduit à la présidence du château en septembre pour trois ans, cela ne fait aucun doute : « Le temps de Fontainebleau est venu. » Et pour cause, l’heureux président va engager la mise en œuvre du schéma directeur de rénovation du domaine auquel il travaille depuis sa nomination en 2009 et qui vient d’être validé par le ministère de la Culture.

Ce schéma directeur engage le château, à partir de 2015, dans un vaste plan de rénovation articulé en trois phases de quatre ans chacune : le château, les jardins et les collections. Si la première phase permettra d’achever les travaux déjà engagés de mise en sécurité du site, elle prévoit d’améliorer grandement l’accueil et le parcours du public au sein du château, en ouvrant notamment un nouvel accès à la cour Ovale et en transformant l’aile de la Belle Cheminée où sera redéployée la cafétéria. Le montant de l’enveloppe devrait avoisiner les 10 millions d’euros par an (120 millions sur douze ans). Une enveloppe que le château devrait compléter par des appels au mécénat et, pourquoi pas, aux dons après celui qui a permis, avec succès, de restaurer le mobilier du Boudoir turc en 2012 (que l’on devrait pouvoir visiter en 2015). Parallèlement, une étude pour la restauration de l’escalier en fer à cheval (estimée à 1 million d’euros) a été rendue, et deux quartiers du domaine (Henri IV et les Héronnières), dans lesquels un restaurant et un hôtel pourraient à terme voir le jour, sont en cours de reconversion. Onze ans après le lancement du schéma directeur de Versailles, le temps de Fontainebleau semble bel et bien venu.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°674 du 1 décembre 2014, avec le titre suivant : Fontainebleau, futur Versailles

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque