Musée

Fleur Pellerin lève l’interdiction de photographie au Musée d’Orsay

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 19 mars 2015 - 545 mots

PARIS [19.03.14] – Le Musée d’Orsay est revenu mercredi 18 mars sur son interdiction (depuis 2010) de photographier dans l’établissement. Dorénavant le musée appliquera la charte « Tous photographes » du ministère de la Culture.

Lundi 16 mars, une photographie prise par la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a relancé la polémique sur l’interdiction de la photographie au Musée d’Orsay. Au cours de l’inauguration officielle de l’exposition Pierre Bonnard, la ministre a publié sur ses comptes Instagram et Twitter une photographie d’un des tableaux exposés. La ministre a indiqué qu’elle s’inscrivait dans le cadre de la charte « Tous photographes », qui… en réalité n’était pas en vigueur au Musée d’Orsay.

Cette charte « Tous photographes » est issue de la coopération entre le ministère de la Culture et de la Communication, les musées et monuments nationaux, ainsi que différentes associations représentant le public. Avec l’émergence du numérique et des nouveaux outils d’information et de communication, de nouvelles pratiques se sont répandues dans les musées et monuments historiques, posant parfois des problèmes vis-à-vis des œuvres ou des visiteurs. A partir du 4 mai 2012, un groupe s’est réuni afin de rédiger une charte des bonnes pratiques de la photographie dans les musées et monuments. La charte est appliquée depuis la fin d’année 2014 dans de nombreux musées et monuments nationaux.

Il ne semblait alors pas question lundi d’une autorisation totale de photographier les œuvres du musée. Un porte-parole du musée a indiqué que « dans le cadre de la promotion de l’exposition, les journalistes et la ministre ont pu prendre des photos ». Pourtant, ce mercredi 18 mars, le personnel du musée a été informé par mail que les photographies étaient désormais autorisées : « A la demande de la ministre de la Culture et de la Communication, le président des musées d’Orsay et de l’Orangerie a pris la décision de lever l’interdiction de photographier dans les espaces des deux musées. Cette décision est applicable immédiatement. L’usage du flash, des perches à selfies et des trépieds reste cependant proscrit. Des restrictions peuvent aussi être prévues dans les expositions temporaires à la demande des prêteurs. »

Sur les compte Facebook et Twitter du musée, un message identique a été publié : « A l'approche de la ‪#MuseumWeek‬ sur Twitter, le musée d'Orsay et le Musée de l'Orangerie rétablissent l'autorisation de photographier dans l'ensemble de leurs espaces. La charte "Tous photographes" du ministère de la Culture et de la Communication s'applique donc désormais dans les deux établissements pour concilier les règles de civilité et les bonnes pratiques de prise de vue. Flash, trépieds et perches à selfie ne sont pas autorisés. » La MuseumWeek est un événement créé par Twitter en 2014, qui aura lieu du 23 au 29 mars 2015, destiné à célébrer la culture.

Une modification du règlement du Musée d’Orsay va être présentée au prochain comité technique et conseil d’administration. « Il devenait difficile pour les agents de se retrouver face aux visiteurs et de devoir leur expliquer la décision du président d’établissement d’interdire les photos alors que les autres musées appliquent la charte [“Tous photographes”, ndlr], tout en autorisant ces mêmes visiteurs à prendre certains endroits du musée en photo (horloge, café, etc) », a expliqué à Rue89 un membre du personnel.

Légende photo

Des visiteurs au Rijksmuseum, Amsterdam, Pays-Bas - 2014 © photo Ludosane

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque