Mercredi 21 octobre 2020

Eglise

« Des moyens toujours insuffisants » pour la sauvegarde du patrimoine cultuel parisien

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 13 avril 2015 - 391 mots

PARIS

PARIS [13.04.15] - Alors que l’état des églises parisiennes reste préoccupant, Anne Hidalgo a confirmé sa volonté d'allouer 80 millions d'euros à la restauration des édifices cultuels dont elle a la charge. Un budget dans la continuité de celui de la décennie précédente.

127926

La maire de Paris Anne Hidalgo a présenté à la presse son plan quinquennal pour le patrimoine cultuel le 10 avril 2015. Il ne dévie pas de ses annonces de campagne : la Ville de Paris va apporter un financement de 80 millions d'euros pour restaurer les églises de Paris, et faire appel au mécénat, notamment grâce à la création d'un fonds de dotation approuvée en février dernier par le conseil de Paris. Sur ces 80 millions d'euros, 80 % seront dépensés pour le gros œuvre, 20 % pour l'entretien courant et les urgences qui se sont multipliées récemment. Le 28 mars, un morceau de la croix en fonte surmontant le clocher de l'église Saint-Louis est ainsi tombé dans la rue, tandis que la nef de l'église Saint-Roch a été fermée au public, les vitraux menaçant de s'écrouler.

A cet apport de la Ville et du mécénat doivent s'ajouter 11 millions d'euros sur six ans venant de l'Etat (sur les 96 édifices cultuels placés dans le giron de la ville, 57 sont protégés au titre des Monuments historiques) « 110 millions d'euros dépensés pendant cette mandature, c'est l'objectif que nous nous fixons », a déclaré Bruno Julliard, adjoint à la culture.

Inférieur à celui de la première mandature de Bertrand Delanoé mais supérieur à celui de la seconde, le crédit alloué au patrimoine cultuel par la Ville reste dans la continuité de celui de la décennie précédente. Evoquant « un engagement fort », l'équipe municipale a cependant concédé qu'il s'agissait là « de moyens toujours insuffisants » au vu de l'ampleur des travaux nécessaires.

De nombreux défenseurs du patrimoine auraient souhaité une augmentation significative du budget pour lutter contre le délabrement progressif d'églises parisiennes dont le mauvais état a été pointé du doigt par le World monument fund qui a classé en 2013 deux édifices sur sa liste du patrimoine mondial en danger. Des parties de dix églises (Saint-Eustache, Saint-Louis-en-L‘île, Saint-Merri, Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés, La Madeleine, Saint-Augustin, Notre-Dame-de-Lorette, la Trinité, Saint-Vincent-de-Paul) sont concernées par les travaux jusqu'à 2020 « mais la liste n'est pas exhaustive », précise Bruno Julliard.

Légende photo

Anne Hidalgo, Maire de Paris © Photo Gef1212 - 2014 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque