Bibliothèque

Bibliothèque nationale de France

Borne inaugure la BnF Richelieu rénovée, pour « décloisonner » la culture

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 14 septembre 2022 - 408 mots

PARIS

Élisabeth Borne a souhaité « décloisonner » la culture pour ne pas « se replier sur soi », en inaugurant mardi soir le site rénové, après 12 ans de travaux, de la Bibliothèque nationale de France (BnF), rue de Richelieu, en plein centre de Paris.

La Première ministre Élisabeth Borne prononçant un discours dans la salle ovale rénovée du quadrilatère Richelieu de la BnF, le 13 septembre 2022 © Christophe Archambault / AFP
La Première ministre Élisabeth Borne prononçant un discours dans la salle ovale rénovée du quadrilatère Richelieu de la BnF, le 13 septembre 2022.
© Christophe Archambault / AFP

Ancien palais du cardinal Mazarin construit au XVIIe siècle, le site Richelieu est le berceau historique de la BnF, ancienne bibliothèque royale devenue nationale.

Au terme de douze années de travaux qui ont traversé trois présidences de la République et coûté 261 millions d'euros, la bibliothèque rouvre ses portes à compter des Journées du patrimoine les 17 et 18 septembre.

« Décloisonner, partager, transmettre : c'est le sens du projet Richelieu. C'est bien aussi notre vision pour le livre et pour la culture », a déclaré la Première ministre dans la majestueuse salle Ovale qui devient une salle de lecture gratuite pour tous et où l'on peut consulter 20 000 ouvrages, dont 9 000 bandes dessinées en accès libre.

« Face aux changements et face aux crises, il pourrait paraître tentant, voire rassurant, de se replier sur soi. Je dirais même que certains nous y poussent », a ajouté Elisabeth Borne qui était accompagnée par les ministres de l'Enseignement supérieur et de la recherche Sylvie Retailleau et de la Culture Rima Abdul-Malak. « Je crois au contraire, que l'heure est au dialogue, à l'échange, à la construction commune », a souligné la cheffe du gouvernement, privée à l'Assemblée de majorité absolue et désireuse d'y bâtir des compromis.

La BnF s'était étendue, avec l'inauguration en 1998 de la Grande Bibliothèque François-Mitterrand, dans l'est de la capitale, mais le site de Richelieu souffrait toujours d'un manque criant d'espace, sans compter la vétusté des lieux.

Outre la salle Ovale, les visiteurs pourront y admirer la galerie Mazarin, longue de 46 mètres, la salle des Colonnes ou encore la salle de Luynes. Le site abrite toujours une bibliothèque de recherche en histoire et histoire des arts, regroupant les départements spécialisés de la BnF. Il accueille désormais un musée qui dévoile les trésors très variés du lieu, datant de l'Antiquité à nos jours, et que la Première ministre a visité mardi. La Bnf compte aussi un nouveau jardin, rare dans le quartier, une librairie et un café.

Le président Emmanuel Macron, venu visiter le chantier en septembre 2021, avait salué  « un épicentre de notre histoire » et rappelé l'invention du dépôt légal,  « un modèle dans le monde, pour constituer une mémoire commune ».

Cet article a été publié par l'AFP le 13 septembre 2022.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque