Mercredi 13 novembre 2019

Musée

Berlin obtient enfin son musée d’art du XXe siècle

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 18 novembre 2014 - 551 mots

BERLIN / ALLEMAGNE

BERLIN (ALLEMAGNE) [18.11.14] - A la surprise générale, le parlement allemand a débloqué 200 millions d’euros pour créer un musée des Modernes dans la capitale allemande. Celui-ci hébergera les collections Marx, Pietzsch et Marzona, ainsi qu’une partie des collections de la Nationalgalerie, et ouvrira en 2021.

Le Bundestag a voté le 13 novembre un budget de 200 millions d’euros afin de construire un musée d’art du XXe siècle à Berlin. Cette décision met fin à plus de deux ans de querelles et de revirements sur la réorganisation des musées de Berlin. « La décision est une percée longuement attendue, après de nombreux débats publics et de difficiles négociations internes » a déclaré Monika Grütters, la ministre fédérale de la Culture.

Cette nouvelle a d’autant plus surpris que le mois dernier, Hermann Parzinger, Président de la Fondation du patrimoine culturel de Prusse qui chapeaute les six musées de la Nationalgalerie, avait annoncé étudier un partenariat avec le secteur privé pour créer le musée, faute de financement public. La Fondation attendait une décision du parlement sur la création du musée depuis août 2013, date de la publication d’une étude de faisabilité. Mais le sujet n’était toujours pas inscrit à l’ordre du jour de la Commission parlementaire des affaires culturelles. Pourtant, le temps pressait : selon le quotidien Tagesspiegel, le couple de collectionneurs Pietzsch avait menacé de donner sa collection d’art surréaliste à Dresde si Berlin ne trouvait pas de solution d’ici la fin de l’année pour l’héberger.

Le salut est finalement venu de la Commission budgétaire du parlement, à l’initiative de la ministre de la Culture. Le musée se situera sur la Potsdamerstrasse, entre la Neue Nationalgalerie et la Philharmonie. « Avec cette importante décision, non seulement un nouveau bâtiment qui faisait cruellement défaut depuis trois décennies, sera érigé, mais cela fournit également au [quartier du] Kulturforum la perspective de devenir "L’Ile aux musées des Modernes" », a déclaré Hermann Parzinger.

D’une surface de 14 000 mètres carrés, le bâtiment devrait être achevé et livré à la Nationalgalerie en 2020, pour être inauguré en 2021. Il hébergera une partie de la collection d’art moderne de la Nationalgalerie, ainsi que les collections Marx, Marzona et Pietzsch. Les trois collectionneurs ont unanimement salué la nouvelle. Egido Marzona rappelle que grâce à ses donations et aux acquisitions de la fondation, la collection de la Nationalgalerie s’est enrichie d’œuvres d’art conceptuel, minimaliste, d’Arte Povera et de Land art. « Cette nouvelle réjouissante est une preuve supplémentaire que ma collection est entre de bonnes mains à la Fondation du patrimoine culturel de Prusse », a-t-il déclaré, avant de laisser entendre que la création du musée pourrait l’inciter à effectuer un nouveau don.

Quant à Heiner Pietzsch, dont la promesse de don avait déclenché la querelle des musées, il a déclaré : « Il ne s’agit pas que de nous, la Nationalgalerie obtient enfin davantage de place après trente ans. Si ma femme et moi avons pu y contribuer grâce au don de notre collection, cela nous réjouit pleinement ».

Le Land de Berlin ne participera pas au financement, mais mettra à disposition le terrain sur lequel sera construit le musée. Un appel à projets ouvert à l’ensemble de l’Union européenne sera lancé dès 2015. Le nouveau musée d’art du XXe siècle deviendra le septième musée de la Nationalgalerie.

Légende photo

La Neue Nationalgalerie, à Berlin, où est actuellement présentée une partie de la collection Pietzch. © Staatliche Museen zu Berlin

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque