Samedi 26 septembre 2020

Archéologie

Australie : découverte du plus ancien art rupestre aborigène

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 20 juin 2012 - 441 mots

AUSTRALIE

CANBERRA (AUSTRALIE) [20.06.12] – Sur le site de Nawarla Gabarnmang, au Nord de l’Australie, une équipe de chercheurs vient de découvrir une peinture rupestre datant de 28 000 ans. Il s’agit du plus ancien art préhistorique d’Australie, réalisé par les ancêtres des Aborigènes.

Peu de temps après la découverte du plus ancien art pariétal au monde, dans la grotte El Castillo en Espagne, une autre équipe de chercheurs a annoncé avoir trouvé la plus ancienne peinture préhistorique d’Australie. Le site de Nawarla Gabarnmang, mis à jour en 2006, est une des plus riches grottes ornées australienne ; elle est surnommée « la Chapelle Sixtine des sites préhistoriques » pour ses nombreux dessins peints sur le plafond. Un fragment de pierre, vraisemblablement tombé du plafond, est décoré d’un dessin au charbon noir ; enfoui dans le sol, sa bonne préservation a permis une étude de datation au carbone 14 (ou radiocarbone). L’analyse a établi que ce fragment de dessin datait d’il y a 28 000 ans, soit une dizaine de milliers d’années après les peintures de la grotte Chauvet.

Sally May, archéologue à l’Australian National University (mais ne participant pas aux fouilles), décrit cette découverte comme « incroyablement importante ». Elle a déclaré à l’Associated Press: « Je pense que ça n’étonnera personne que l’art rupestre en Australie soit aussi ancien puisqu’il est avéré que l’homme y est présent depuis bien avant cela, et il n’y a aucune raison de penser qu’il ne produisaient pas des œuvres d’art ».

Pour Bryce Barker, de l’University of Sourthern Queensland et à la tête d’équipe de chercheurs, « le fait est que tout art rupestre vieux d’au moins 20 000 est exceptionnel ». Il a précisé être convaincu de trouver à Nawarla Gabarnmang des peintures plus anciennes encore ; « Nous n’avons mis à jour qu’une infime partie du site et nous espérons y découvrir des œuvres plus vieilles que 28 000 ans », a-t-il annoncé à l’AFP. Car les grottes de Nawarla Gabarnmang ont été occupées dès 45 000 ans par les ancêtres des Aborigènes qui seraient arrivés en Australie par le Nord du pays depuis l’Indonésie ou la Nouvelle-Guinée.

Nawarla Gabarnmang est sous la protection des aborigènes Jawoyn, qui n’ont fait découvrir le site aux archéologues qu’en 2006 afin de dévoiler le secret de leur histoire. En 2010, les chercheurs y avaient déjà découvert le plus ancien fragment de hache préhistorique daté de 35 500 ans. Jusqu’alors les plus anciens témoins de cet outil avaient été trouvés au Japon et datent de 22 à 30 000 ans ; en Europe, Asie occidentale et Afrique les premières haches sont datés de 8 500 ans.

Légende photo

Art des Aborigènes d'Australie - © Photo Martyman - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque