Vendredi 6 décembre 2019

Nouveaux rebondissements dans l’affaire Wildenstein

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2012 - 402 mots

PARIS [06.01.12] - Bercy a refusé, le 4 janvier 2012, d’être le curateur de la succession de Sylvia Roth, la défunte femme du collectionneur David Wildenstein. Parallèlement, « 
Le Point.fr » a révélé que Guy Wildenstein aurait eu un arrangement avec la veuve de son frère, pour que le patrimoine familial échappe au fisc français.

L’affaire de la succession Wildenstein connait de nouveaux rebondissements. Le Service des domaines du ministère du Budget a refusé de devenir curateur de l’héritage Wildenstein, mission qui lui avait été confiée en décembre 2011 par décision du tribunal de grande instance de Paris. Cette succession était vacante depuis que la légataire universelle, Tamara Roth Cohn Eskani, sœur de Sylvia Roth, la défunte femme du collectionneur, y avait renoncé en juillet 2011.

Nul doute que les nombreuses plaintes qui entourent cette succession ne sont pas étrangères à cette décision. Depuis la mort de Daniel Wildenstein en 2001, Sylvia Roth s’est battue pour récupérer l’héritage de son mari. Selon elle, une grande partie a été spoliée par Alec et Guy Wildenstein, les fils du collectionneur, et cachée dans des paradis fiscaux. Après la mort de Sylvia Roth en 2010, Liouba Stoupakova, veuve d’Alec Wildenstein, a également porté plainte contre X pour « abus de confiance ».

Le 4 janvier 2012, Le Point.fr a dévoilé de nouveaux éléments transmis par Mme Stoupakova lors de son audition au printemps dernier. Selon elle, Guy Wildenstein l’aurait dissuadée de retirer son patrimoine, placé dans des paradis fiscaux, pour rembourser ses dettes. En échange, il lui aurait proposé de lui prêter personnellement de l’argent, qu’elle pourrait lui rembourser par le biais de ces mêmes trusts ! Une manière de ne pas passer par la France et d’échapper au fisc. Si ces faits étaient avérés, Guy Wildenstein pourrait de nouveau être mis en examen, cette fois-ci pour « recel de blanchiment de fraude fiscale »

Selon Claude Dumont-Beghi, l’avocate de Sylvia Roth, qui continue à défendre les poursuites engagées par sa cliente avant sa mort, la décision du ministère du Budget risque de retarder les procédures en cours. L’État se montre depuis le début très frileux pour s’impliquer dans l’affaire. Deux juges d’instruction avaient envoyé une lettre à Bercy en avril 2011 pour l’inciter à porter plainte mais elle est restée sans réponse. Guy Wildenstein a participé au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et a été décoré de la Légion d’honneur par le président en 2009.

Légende photo

Le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État, rue de Bercy (Paris 12e) - © photo Yisris - 2005 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque