Eglise - Livre

REFERENCE

La cathédrale de Reims

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 30 octobre 2018 - 265 mots

La commémoration, en 2011, du 800e anniversaire de la cathédrale de Reims n’aura pas accouché d’une souris, mais d’un monstre : un monstre d’érudition dans un ouvrage monstre de près de cinq cent cinquante pages divisées en sept parties, toutes de haut vol : du contexte de la création de la cathédrale à la liturgie et à la musique sacrée, en passant par les données archéologiques, les sacres et la sculpture rémoise.

La cathédrale, qui bénéficie d’une place privilégiée dans l’histoire de France – deuxième lieu sacré après l’abbaye royale de Saint-Denis, elle fut le lieu du sacre des rois – et dans le cœur des Français – meurtrie par les bombes ennemies lors de la Grande Guerre, son martyre émut le monde entier –, bénéficie désormais de son ouvrage de référence sur la période qui s’étend du XIIIe siècle à la Révolution française. Si son titre, d’une sobriété que l’on ne connaît plus (La Cathédrale de Reims), ne dit rien de son ambition, son éditeur (les Presses de l’université Paris-Sorbonne) et sa liste d’auteurs – une trentaine d’universitaires réunis sous la direction de Patrick Demouy – classent cet ouvrage au rayon des indispensables. On désherbera donc sa bibliothèque pour n’y garder que ce livre, que l’on sortira de temps en temps pour le plaisir de le feuilleter, de regarder les splendeurs de la sculpture rémoise, d’y lire un chapitre ou de relire l’introduction, touchante, signée Willibald Sauerländer. Brillante, celle-ci est issue de la conférence que le spécialiste allemand donna dans la cathédrale en 2011, comme un pansement sur les plaies aujourd’hui cicatrisées de 1918.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°717 du 1 novembre 2018, avec le titre suivant : La cathédrale de Reims

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque