Art moderne

Record mondial pour L’Homme qui marche I de Giacometti

La sculpture de Giacometti L’Homme qui marche I a atteint le prix record de 74,2 millions d’euros

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 16 février 2010

L’Homme qui marche I d’Alberto Giacometti a battu tous les records en ventes publiques le 3 février à Londres.

LONDRES - Avec 80 % de lots vendus, les ventes d’art moderne ont connu un succès exceptionnel à Londres chez Christie’s et Sotheby’s, respectivement les 2 et 3 février. Au cours de cette seconde vacation, une sculpture d’Alberto Giacometti, L’Homme qui marche I (1961), a décroché le prix record pour une œuvre d’art en vente publique, sur une enchère de 65 millions de livres sterling (74,2 millions d’euros ou 104,3 millions de dollars). La banque allemande Dresdner Bank avait acheté la sculpture au début des années 1980.

L’œuvre a changé de main en 2009, suite à l’absorption de la banque par la Commerzbank, l’actuel vendeur du Giacometti. Fondu du vivant de l’artiste, ce bronze de 183 cm édité à dix exemplaires a détrôné le précédent record de 104,1 millions de dollars réalisé par la toile Garçon à la pipe (1905) de Pablo Picasso, vendue le 5 mai 2004 à New York, toujours chez Sotheby’s. « Nous ne nous attendions pas à un tel prix pour le Giacometti, bien que les enchères aient démarré très fort, avec pas moins de douze enchérisseurs dans la salle et au téléphone », rapporte Andrew Strauss, spécialiste international en art impressionniste et moderne de la maison de ventes. À partir de 25 millions de livres sterling, seuls deux enchérisseurs ont continué à miser par téléphone interposé. Il s’agirait d’un collectionneur russe et d’un amateur du Moyen-Orient.

L’enchère stratosphérique finale découle d’une convergence de critères à laquelle le marché a vivement réagi, à savoir la notoriété du sculpteur, l’importante demande insatisfaite pour son œuvre, la modernité de cette pièce monumentale emblématique représentant un grand nu en mouvement allant de l’avant avec détermination, sa rareté (elle passait pour la première fois aux enchères), le fait que cette sculpture ait été réalisée du vivant de l’artiste et, enfin, l’estimation très attractive de 12 à 18 millions de livres sterling. Pourquoi très attractive ? Parce qu’un bronze identique issu de la même série était proposé en vente privée peu de temps auparavant. Le possesseur en demandait 60 millions de dollars, avant de baisser ses prétentions à 40 millions, soit l’équivalent de l’enchère butoir de 25 millions de livres sterling au-delà de laquelle nombre d’enchérisseurs toujours en lice chez Sotheby’s ont refusé d’aller. À l’annonce de la vente de L’Homme qui marche I chez l’auctioneer, le propriétaire de l’autre exemplaire a coupé court à toutes négociations privées. À l’appui du prix public atteint chez Sotheby’s, il est probable qu’il en demande à présent une somme plus près des 100 millions de dollars que de sa dernière proposition à 40 millions.

La sculpture de Giacometti a porté l’ensemble de la vacation de Sotheby’s à un niveau encore jamais atteint de 146,8 millions de livres sterling (168 millions d’euros), soit un montant record pour une vente publique à Londres. Cette vente se hisse à la deuxième place des ventes aux enchères en Europe, derrière la fameuse collection Saint Laurent-Bergé qui a totalisé 342,4 millions d’euros en février 2009 à Paris chez Christie’s.

Poids lourds
L’enchère record pour Giacometti n’a cependant pas déclenché un emballement du marché pour le Petit Buste sur colonne (1952) du même sculpteur, présenté le même soir à Londres. Estimé 1,8 million de livres sterling (2 millions d’euros), ce plâtre peint de 153,5 cm, provenant d’une collection parisienne, est resté invendu. Malgré l’unicité de l’œuvre, la fragilité du matériau et une estimation trop forte ont rebuté les potentiels acquéreurs plus friands de bronzes. Deux autres enchères supérieures à 10 millions de livres sterling ont marqué la vacation du soir chez Sotheby’s. Estimée 12 à 18 millions de livres sterling, Kirche in Cassone (1913), huile sur toile de Gustav Klimt perdue pendant la Seconde Guerre mondiale avant d’être restituée, s’est envolée à 26,9 millions de livres sterling (30,7 millions d’euros), soit l’enchère la plus élevée pour un paysage de l’artiste. Pichet et fruits sur une table (1893-1894), nature morte magistrale de Paul Cézanne provenant de la collection Barnes, est partie sans grande excitation à 11,8 millions de livres sterling (13,5 millions d’euros), son estimation basse, sans doute en raison de sa technique (huile sur papier marouflé sur toile) et de son manque de fraîcheur sur le marché (ravalée en 2001 à New York chez Sotheby’s).

La vente de la veille chez Christie’s ne comportait pas de tels poids lourds, mais elle fut couronnée d’une enchère inattendue de 8,1 millions de livres sterling (9,2 millions d’euros) pour Tête de femme (Jacqueline) (1963) de Pablo Picasso, au double de son estimation haute. Notons aussi les 6,4 millions de livres sterling (7,3 millions d’euros) dépensés pour l’Espagnole (vers 1916) de Natalia Goncharova, un record pour l’artiste dû aux enchérisseurs russes revenus en force. « Ce grand tableau au sujet complexe, offert pour la première fois aux enchères, présente une excellente provenance [la galerie new-yorkaise Hutton] qui le met à l’abri d’un problème d’authenticité », souligne Thomas Seydoux, directeur international du département d’art impressionniste et moderne chez Christie’s.

SOTHEBY’S

Estimation : 70 à 100 millions de livres sterling (80 à 115 millions d’euros)
Résultats : 146,8 millions de livres sterling (167,5 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 31/8
Lots vendus : 79,5 %
Pourcentage en valeur : 96,5 %

CHRISTIE’S

Estimation : 56 à 80 millions de livres sterling (62 à 90 millions d’euros)
Résultats : 76,8 millions de livres sterling (87,7 millions d’euros)
Lots vendus/invendus : 69/16
Lots vendus : 81 %
Pourcentage en valeur : 93 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°319 du 19 février 2010, avec le titre suivant : Record mondial pour <em>L’Homme qui marche I</em> de Giacometti

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque