Napoléon à Fontainebleau

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 8 novembre 2002

Le 17 novembre, une vente de 350 lots entièrement consacrée au thème de l’Empire aura lieu à Fontainebleau sous le marteau de Jean-Pierre Osenat. Les amateurs apprécieront les objets culte parmi lesquels quelques pièces historiques importantes.

FONTAINEBLEAU - L’hôtel des ventes de Fontainebleau organise le 17 novembre, pour la deuxième fois cette année, une vente consacrée à Napoléon Ier et à son entourage. Le commissaire-priseur Jean-Pierre Osenat entend pérenniser ce rendez-vous à la portée extrêmement médiatique. Il souhaiterait que l’armée internationale des passionnés de Napoléon, ainsi que les nombreux musées consacrés à l’Empire à travers le monde associent définitivement cette nouvelle spécialité à la ville impériale de Fontainebleau. L’intérêt pour l’Empereur n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui, alors que nous traversons une vague de bicentenaires. Chaque année apporte son lot de
célébrations : 2002 a marqué l’anniversaire de l’ordre de la Légion d’honneur instituée en 1802 par Bonaparte. Jusqu’à 2021, date anniversaire de la mort du héros, la spécialité a de beaux jours devant elle.

La vacation de Fontainebleau propose un certain nombre d’objets et de souvenirs historiques liés à Napoléon Ier, et de provenances prestigieuses dont la collection du comte de Ghaisne de Bourmont, maréchal de France et commandant de la campagne d’Alger en 1830. Les aficionados de Bonaparte ne lui ont peut-être pas pardonné d’avoir trahi leur idole en 1815 pour rejoindre Louis XVIII, mais les objets de maréchaux sont assez rares sur le marché pour ne pas intéresser les collectionneurs ou les institutions : notamment le bâton de maréchal (estimé 50 000 euros), le bicorne (estimé 3 000 euros) et les épaulettes (estimées 4 500 euros), mais aussi ses habits de cérémonie de pair de France tels la cape (estimée 13 000-18 000 euros) et le glaive (estimé 4 000 euros). De la campagne d’Algérie, on trouvera les clefs de la Casbah d’Alger (estimées 10 000-15 000 euros) et plusieurs sabres orientaux d’importants dignitaires algériens autour de 8 000 euros. La vente comprend également un grand vase de Sèvres monté en bronze doré et peint d’une scène pastorale par Constantin, offert le Ier janvier 1814 par Bonaparte à la comtesse de Montebello (estimé 45 000-55 000 euros) ; une très rare plaque de Grand Aigle de manteau provenant de Sainte-Hélène et faisant ensuite partie des collections de la reine Hortense (estimée 45 000-50 000 euros) ; le fauteuil de Napoléon à Sainte-Hélène (estimé 50 000-80 000 euros) ; une très jolie miniature d’époque représentant Joséphine (estimée 10 000-15 000 euros) ; une chemise et une mèche de cheveu de l’Empereur (estimées 15 000-20 000 euros et 2 000 euros).

Durant les deux jours qui suivront la vente de Fontainebleau, sera dispersée à Drouot-Richelieu la collection d’un amateur consacrée en grande partie à Napoléon. Le 18 novembre, une cinquantaine de livres armoriés aux armes de Napoléon Ier et à celles de la famille impériale sera livrée au public, tandis que le 19 novembre seront proposées 300 lettres de Bonaparte et de son entourage, concernant les batailles et les campagnes napoléoniennes.

- VENTE « L’EMPIRE À FONTAINEBLEAU », le 17 novembre, hôtel des ventes de Fontainebleau, face au château, 5 rue Royale, 77300 Fontainebleau, tél. 01 64 22 27 62, www.osenat.com ; exposition publique le 16 novembre de 10h à 18h et le 17 novembre de 10h à 12h. - VENTE DE LA COLLECTION R (livres et lettres de l’Empereur), les 18 et 19 novembre, Drouot-Richelieu, Gros & Delettrez SAS, tél. 01 43 72 60 37 ; exposition publique le 16 novembre de 11h à 18h et les 18 et 19 novembre de 11h à 12h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°158 du 8 novembre 2002, avec le titre suivant : Napoléon à Fontainebleau

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque