Ventes publiques

Les ventes aux enchères se moquent du Covid

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 13 janvier 2022 - 392 mots

MONDE

En France comme dans le monde, les maisons de ventes affichent pour 2021 des résultats souvent historiques, nourris par l’arrivée d’un nouveau public.

Monde. Mi-décembre, Sotheby’s, Christie’s et Phillips, les trois plus grandes maisons de ventes aux enchères du monde, ont publié leur résultat pour l’année 2021. En tout, elles atteignent un chiffre d’affaires record de 15,6 milliards de dollars [13,7 Md€]. Sotheby’s arrive en tête avec 7,3 milliards de dollars [6,4 Md€] – sa meilleure année depuis sa création en 1744 –, suivie de Christie’s (7,1 Md$, soit 6,2 Md€), puis de Phillips, qui, avec 1,2 milliard de dollars [1 Md€], enregistre aussi le plus haut résultat de son histoire.

Si de tels scores ont été rendus possibles, c’est notamment grâce à l’arrivée d’une nouvelle génération de jeunes collectionneurs fortunés qui a accédé au monde des enchères via les ventes en ligne. Ces dernières ont explosé depuis le début de la pandémie et représentent désormais près de 25 % du marché, soit 6,8 milliards de dollars [5,9 Md€] selon Hiscox. Le formidable essor du marché des NFT (Non-Fungible Tokens), né en mars dernier seulement et déjà multimilliardaire, a également permis de recruter de nouveaux acheteurs, souvent étrangers au monde de l’art mais aguerris à la sphère virtuelle et à la cryptomonnaie. Ainsi, Sotheby’s a indiqué que 44 % de ses enchérisseurs étaient de nouveaux clients quand ils sont la moitié chez Phillips et 35 % chez Christie’s. Par ailleurs, l’accroissement du nombre de milliardaires, toujours plus riches, des taux d’intérêt au plus bas et une inflation en hausse qui fait que l’art est envisagé comme un placement sûr, ont également soutenu le marché.

En France, mêmes résultats époustouflants. Les trois premières maisons de ventes ont franchi pour la première fois de leur histoire la barre du milliard. Première du classement, Sotheby’s a cumulé 424 millions d’euros, quand Christie’s en a récolté 409,1 et Artcurial 169. Toujours à la quatrième place, la maison Aguttes a atteint 77,5 millions d’euros, son chiffre le plus haut jamais atteint, en augmentation de 65 %. Conservant la cinquième place, Millon affiche un résultat de 74,4 millions d’euros, là encore, son meilleur score (+67 % par rapport à 2020).

Drouot a également progressé avec un produit d’adjudications de 333 millions d’euros (+62,4 %), tout comme Interencheres, qui clôt une nouvelle année record, avec 536 millions d’euros de produit adjugé sur le live (+35 %).

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°580 du 7 janvier 2022, avec le titre suivant : Les ventes aux enchères se moquent du Covid

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque