Ventes publiques

Le collectionneur Claude Lemand offre 44 œuvres pour des artistes arabes en difficulté

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 17 juin 2020 - 399 mots

PARIS

Claude et France Lemand, collectionneurs et galeristes parisiens qui ont fait connaître l'art contemporain du Moyen-Orient à Paris depuis trente ans, ont décidé d'offrir 44 œuvres d'artistes principalement du monde arabe de leur collection, a annoncé la maison de ventes Christie's.

Claude Lemand. © Photo Lionel Bonaventure - 2018/AFP.
Claude Lemand.
© Photo Lionel Bonaventure / AFP

Des enchères en ligne seront organisées au profit des artistes de l'Institut du Monde Arabe (IMA) par le biais du « Trust Claude & France Lemand-IMA trust », qui s'efforce entre autres d'aider les artistes arabes en difficulté à cause du Covid-19. Elles débuteront le 24 juin et se termineront le 16 juillet.

Les prix de départ s'échelonnent de 1 000 et 24 000 euros, des montants abordables pour des collectionneurs ayant moins de moyens, a expliqué Claude Lemand à l'AFP. L'exception sera l'œuvre de l'artiste libanais Shafic Abboud de 1959, intitulée Saison, qui sera mise en vente à 40 000 euros.

En octobre 2018, le collectionneur d'origine libanaise et son épouse avaient fait don de plus de 1 300 œuvres d'artistes au musée de l'IMA : soit la plus importante donation dans l'histoire de cet institut érigé rive gauche selon un projet de Jean Nouvel. 200 œuvres supplémentaires avaient complété la donation. Aujourd'hui ce musée est le plus important en Occident à présenter la production artistique des pays arabes.

Les 44 œuvres offertes sont réalisées par 24 artistes arabes, un Japonais et un Français. Une série de neuf d'entre elles, « en hommage à Notre-Dame », fera partie de la vente. « J'avais appelé un petit nombre d'artistes du monde arabe dont je me sentais proche et qui sont bien représentés dans notre donation. Ils étaient tous très impressionnés par l'incendie d'un symbole du patrimoine français, européen et universel », a expliqué Claude Lemand. « Ces œuvres donneront du monde arabe et de ses diasporas une image autrement plus lumineuse et universelle que les images du despotisme, de la terreur et de l'obscurantisme », a-t-il observé.

M. Lemand se dit attaché à « accompagner les artistes du monde arabe sur trois générations ». Il souligne n'avoir plus rien reçu depuis la pandémie des collectionneurs de la région, mais par contre quelques œuvres offertes par des artistes. Cette vente servira à aider une vingtaine d'artistes de la jeune génération (entre 30 et 40 ans).

L'ancien ministre de la Culture Jack Lang, président de l'IMA, s'est félicité de voir que les Lemand, « bienfaiteurs du musée de l'IMA deviennent aussi des bienfaiteurs d'artistes du monde arabe ».

Cet article a été publié par l'AFP le 17 juin 2020.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque