Ventes publiques

Le coffre de Mazarin adjugé 7,3 millions d’euros à Cheverny

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 10 juin 2013 - 366 mots

CHEVERNY [10.06.13] - Découvert fortuitement par la maison de vente Rouillac au cours d’un inventaire, le coffre en laque japonais acheté par le Cardinal Mazarin en 1658 a été acquis pour 7,3 millions d’euros par le Rijksmuseum d’Amsterdam.

C’est au cours de sa 25e vente organisée tous les ans au Château de Cheverny que la maison Rouillac a vendu pour 5,9 millions d’euros prix marteau soit 7,3 millions d’euros frais compris le coffre de Mazarin mis à prix 200 000 euros. Il s’agit de la plus forte enchère depuis le début de l’année 2013.

Disparu depuis la Seconde Guerre mondiale, ce coffre aux décors en laque or du Japon d’1,45 m de long est considéré comme étant le plus grand et le plus beau meuble en laque du monde. Le panneau principal raconte l’histoire de Genji, prince impérial d’une grande beauté, avec un sens du détail inouï, tandis que l’arrière du coffre illustre le style japonais du Kano, avec branchages de magnolias et oiseaux.

Mais comment ce meuble aussi prestigieux a pu se retrouver « transformé » en bar dans une demeure du Val de Loire ? Il a été réalisé vers 1640 dans les ateliers de l’Empereur du Japon à Kyoto sur commande de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, juste avant que le Japon n’interdise l’exportation des grands laques à motifs de villes et de soldats en armes sous peine de décapitation. Stocker dans les entrepôts de la compagnie des Indes à Amsterdam, il est finalement acheté en 1658 par l’ambassadeur de France pour le compte du Cardinal Jules de Mazarin. Resté dans sa famille après sa mort, il est ensuite acheté par le marchand mercier Julliot lors de la vente aux enchères du château de Chilly Mazarin en 1738. En 1802, un anglais l’achète lors de la dispersion du stock du marchand mercier par ses descendants.

Pour un temps dans les collections du duc de Hamilton, la trace du coffre disparaît de 1941 jusqu’aux années 1970, aux cours desquelles il est acheté par son actuel propriétaire.

Activement recherché par les plus grands musées du monde, c’est finalement le Rijksmuseum d’Amsterdam qui a pu s’en porter acquéreur « grâce à la générosité de plusieurs mécènes », précise Aymeric Rouillac.
 

Légende photo

Important COFFRE en laque décor au du dit du Genji et du dit des Frères Soga. Incrustations de nacre, hiramaki-e et takamaki-e d'or, d'argent. Incrustation d'or, d'argent et alliage shibuichi. Japon, période Edo, vers 1640. Hauteur 63,5 Longueur 144,5 Profondeur 73 cm. (couvercle fendu). Clef en acier, Long 11,5 cm. Socle en bois doré. Haut. 16 Long. 153 Prof. 83 cm. Dimensions hors tout : Haut. 79,5 Long. 153 Prof. 83 cm. Estimation : 200 000 € - Vendu 7,311 millions d'euros frais compris - Vente du 9 juin 2013 à 14h - Château de Cheverny - Etude Rouillac

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque