Ventes publiques

« La Royauté à Versailles », le 24 mai chez Osenat - Versailles

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 22 mai 2020 - 412 mots

VERSAILLES

La maison bellifontaine organise sa 2e vente sur le thème de la « Royauté » depuis son installation à Versailles l’an dernier.

Malle de voyage de la suite de la Reine Marie-Antoinette, vers 1780, bois garni de cuir, 111 x 51 cm.  © Osenat
Malle de voyage de la suite de la Reine Marie-Antoinette, vers 1780, bois garni de cuir, 111 x 51 cm.
© Osenat

Pour la première session de ventes « physiques » à Versailles depuis le déconfinement - et depuis qu’un décret du 11 mai a autorisé les maisons de ventes à reprendre leur activité - Osenat a programmé une vacation sur le thème de « La Royauté à Versailles », lancé en octobre - un concept calqué sur celui des ventes « Empire » se déroulant à Fontainebleau où l’opérateur est installé depuis plus de 20 ans. 

Prévue au départ le 5 avril, « nous avons décidé de reporter cette vente en ne la basculant pas en ligne pendant le confinement car nous avons pensé que pour une vente historique, drainant une clientèle très diversifiée, il était plus judicieux qu’il y ait du public », a expliqué Jean-Christophe Chataignier, associé et responsable de la vente.

École française de la fin du XVIIIe siècle, Portrait de Michel Louis Melan, huile sur toile, 61 x 50 cm. © Osenat
École française de la fin du XVIIIe siècle, Portrait de Michel Louis Melan, huile sur toile, 61 x 50 cm.
© Osenat

Pour l’exposition publique qui se déroule du 22 au 24 mai (commune avec la vente « Les Grands Siècles » qui se tient le 23 mai), un système de filtrage a été mis en place afin de respecter la distance physique - soit 15 à 20 personnes maximum présentes en même temps tandis que dans la vaste salle des ventes, 30 à 40 personnes pourront être accueillies sur des chaises espacées d’1,5 mètre. La vente sera également retransmise sur Drouot Digital

Lors de la reprise des ventes « physiques » à Fontainebleau le week-end dernier, « il y avait du monde et même de nouveaux clients. Les gens étaient détendus et heureux de retrouver des objets d’art, ce qui est de bon augure », a rapporté Jean-Christophe Chataignier. 

Pour cette vente, dont la majorité des pièces concernent des meubles et objets de provenance royale, 178 lots sont inscrits au catalogue, pour une estimation comprise entre 300 000 et 400 000 euros. 

Grande serviette ayant servi à la Reine Marie-Antoinette durant son sacre, 105 x 75 cm. © Osenat
Grande serviette ayant servi à la Reine Marie-Antoinette durant son sacre, 105 x 75 cm.
© Osenat

Au catalogue, un portrait historique de l’architecte de Louis XVI, Michel Louis Melan, assassiné dans son carrosse le 10 août 1792 lors du massacre des gardes suisses (estimation : 10 000 à 15 000 euros) et la grande serviette ayant servi à la Reine Marie-Antoinette lors du sacre de Louis XVI, conservée par l'aumônier de Reims, Monseigneur Coussy, avec son billet d'origine (estimation : 2 000 à 3 000 euros).

Figurent également une malle de voyage de la suite de Marie-Antoinette ayant contenu ses effets personnels, vers 1780, estimée 8 000 à 10 000 euros et un grand coffret de voyage aux armes de Marie-Thérèse d'Espagne, vers 1745 (estimation : 10 000 à 12 000 €).

La Royauté à Versailles

En vente le dimanche 24 mai, à 14h, à l’Hôtel des ventes du Château, 13, avenue de Saint-Cloud 78000 Versailles et en ligne sur Drouot Digital.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque