Dimanche 15 décembre 2019

Galerie

La galerie Freedman Fitzpatrick s’installe à Paris

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 19 janvier 2018 - 609 mots

PARIS

La jeune galerie californienne d’art contemporain ouvrira ses portes dans le Marais en février 2018, témoignant d’un certain regain d’intérêt pour la scène artistique parisienne.

Robbie Fitzpatrick et Alex Freedman
Robbie Fitzpatrick et Alex Freedman
Photo Reto Schmid

Alors que la tendance est à l’installation de galeries françaises à New York ou Hong Kong, l’arrivée de cette galerie californienne rue Saint-Bon en février prochain mérite d’être signalée. Alex Freedman et Robbie Fitzpatrick ont ouvert leur première galerie à Los Angeles en 2013. La galerie représente une dizaine d’artistes internationaux émergents, dont la moitié sont européens. Elle est présente dans plusieurs foires dont Art Basel Miami Beach, Fiac, Condo New York, Liste (une foire satellite de Art Basel) et Indépendant (New York). S’établir à Paris est l’occasion de défendre leur panel d’artistes et de s’installer dans le paysage européen.

« Nous parlons de ce projet depuis un an et demi, nous avons participé à la Fiac deux fois et les deux fois ont été un vrai succès » explique Robbie Fitzpatrick. Fils d’un diplomate américain, le jeune homme à l’habitude de voyager. Le duo s’est d’ailleurs rencontré en Europe à Berlin, lorsque Fitzpatrick travaillait pour une galerie d’art contemporain et Freedman finissait ses études. Le désir de s'implanter à Paris résulte aussi d’une passion pour la capitale francais. Fitzpatrick, va y résider le plus souvent.

« Il y a un sentiment général qu’il y a trop de foires, explique Fitzpatrick, Ce n’est pas seulement fatiguant mais il y a aussi toujours un risque financier. [...] Lorsque nous avons calculé le prix d’un loyer à l’année pour un petit espace à Paris et le prix engagé lors d’une foire, nous nous sommes aperçus, que le prix du loyer à l’année et la participation à une seule foire est à peu près le même. »

La destination s’est imposée comme une évidence, Fitzpatrick confie, « Je pense que Paris est la capitale de l’Europe. A quelques heures de Londres, de Bruxelles, de Bâle, en train et avec des vols vers toutes les grandes villes. » Outre la localisation avantageuse de la capitale française, sa foire d’art contemporain, la Fiac, représente un atout majeur. Ils y exposent depuis 2016 dans le secteur Lafayette consacré aux galeries émergentes En 2015, ils ont exposé lors de la foire londonienne Frieze mais pour eux c’est à la Fiac que le public et les collectionneurs sont le plus réceptifs.

Londres s’impose comme la capitale du marché de l’art en Europe et pour de nombreux américains, c’est une porte d’entrée naturelle, ne serait-ce qu’en raison de la langue. Mais le Brexit pourrait affaiblir sa position précise le galeriste qui « apprend le français tous les matins pendant trois heures ». « Paris est de plus en plus ouvert vers l’international. Dix ans auparavant il aurait peut être été difficile pour nous de déménager de LA à Paris. Aujourd’hui Paris est une capitale pour la finance et le commerce, et la ville est de plus en plus cosmopolite. »

Une raison importante qui militait pour Paris est la relation de leurs artistes avec l’hexagone. Ces derniers ont au minimum une oeuvre dans une collection française, à l’instar de Matthew Lutz-Kinoy et Stefan Tcherepnin dans la collection du FRAC Aquitaine, Shimabuku dans les collections de Louis Vuitton Foundation, du FRAC Ile de France, du FRAC Corse et du Centre Pompidou, Hannah Weinberger dans la collection Louis Vuitton Foundation, Amelie von Wulffen au Centre Pompidou, etc.

La programmation pour l’année à venir regroupera des expositions monographiques de leurs artistes, il s’agira pour la plupart d’une première sur le sol français. Pour sa première exposition, la galerie vernira l’artiste américain installé en France, Matthew Lutz-Kinoy, ouverture qui coïncide avec son exposition au Consortium de Dijon.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque