Samedi 15 décembre 2018

People

La fondation DiCaprio fait un peu moins recette

Par Elise Kerner-Michaud · lejournaldesarts.fr

Le 19 septembre 2018 - 374 mots

SANTA ROSA / ETATS-UNIS

La fondation pour l’environnement de Leonardo DiCaprio a peiné cette année à récolter des fonds lors de sa vente aux enchères.

Leonardo DiCaprio à la conférence sur l'Océan au département d'État américain à Washington, le 15 septembre 2016
Leonardo DiCaprio à la conférence sur l'Océan au département d'État américain à Washington, le 15 septembre 2016

Les résultats de la vente aux enchères organisée par la Leonardo DiCaprio Foundation samedi dernier sont estimés à environ 8 millions de dollars (6,8 millions d’euros), représentant un chiffre en forte baisse comparé à ceux des années précédentes. L’an dernier, la fondation annonçait sur son site internet avoir récolté 25 millions de dollars (21 millions d’euros) à l’issue de la vente de gala qui s’était tenue à Saint-Tropez. En 2015, les adjudications avaient atteint 36,5 millions d’euros.  

La sélection des œuvres mises aux enchères, réalisée en collaboration avec la consultante Lisa Schiff et vendue par l’intermédiaire de Sotheby’s, était largement réduite cette année. Parmi les 16 pièces proposées, peu de lots exceptionnels mais quelques sommes généreuses sont remarquables : une sculpture d’Ai Weiwei a été adjugée 800 000 dollars (683 000 euros) et un tableau de Wayne Thiebaud a trouvé acquéreur pour 4,5 millions de dollars (3,85 millions d’euros). Le record de l’an passé n’est pas atteint : il s’agissait d’une sculpture de Damien Hirst intitulée Golden Myth acquise pour 6 millions de dollars. 

En 2017, aux côtés des lots d’art contemporain, divers objets ayant appartenu à des célébrités avaient permis de gonfler significativement les fonds levés. Le chanteur Bono était venu vendre une guitare personnelle, partie pour 1 million de dollars et Leonardo DiCaprio s’était lui-même séparé de sa Harley-Davidson signée par Martin Scorsese et Robert de Niro. 

Pour le 20e anniversaire de la création de la fondation, le dîner de charité était présenté par l’acteur accompagné de Laurene Powell, veuve de Steeve Jobs et philanthrope. La soirée, qui se tenait cette année en Californie et accueillait de nombreuses célébrités pour un dîner ponctué de concerts, visait le zéro-déchet et proposait un menu composé d’ingrédients éco-responsables.  

Créée en 1998 par l’acteur engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, la Leonardo DiCaprio Foundation s’emploie à financer des organismes et projets liés à la cause environnementale. En vingt ans, elle a permis de rassembler 100 millions de dollars (85,5 millions d’euros) utilisés pour différentes initiatives de sauvegarde de la biodiversité, d’actions de développement durable, et d’aides aux victimes de catastrophes naturelles. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque