Foire

La foire Art Berlin jette l’éponge 

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 13 décembre 2019 - 318 mots

BERLIN / ALLEMAGNE

La jeune manifestation n’avait pas vraiment réussi à trouver sa place, dans une ville qui manque de collectionneurs.

L'aéroport Tempelhof accueillait la foire Art Berlin. © Clemens Porikys.
L'aéroport Tempelhof accueillait la foire Art Berlin.
© Clemens Porikys

Koelnmesse, l’organisateur d’Art Berlin a annoncé l’annulation de la foire créée en 2017 et qui se tenait en septembre dans les hangars de l’ancien aéroport de Tempelhof. L’entreprise qui organise également la foire Art Cologne, a indiqué qu’elle n’avait pas pu réserver pour 2020 les espaces de l’aéroport de Tempelhof. Par ailleurs, les recettes des éditions précédentes n’étaient pas très bonnes.

« Dans ces conditions, nous ne voyons aucune possibilité d’organiser un évènement à Berlin qui puisse répondre à nos attentes », a déclaré le président de Koelnmesse Gerald Böse.

La manifestation était dirigée depuis deux ans par Maike Cruse, également à la tête du Berlin Gallery Weekend. Koelnmesse a exprimé sa gratitude envers Cruse pour son travail, mais celui-ci a refusé de s’exprimer sur la fin de la foire.

Le manque de soutien de la ville a été vivement critiqué. En effet, contrairement à de nombreuses autres foires d’art contemporain européennes de son envergure, comme Vienna Contemporary ou ARCOmadrid, Art Berlin ne recevait aucune aide financière de la ville ou de l’Etat.

La troisième et ce qui a été la dernière édition d’Art Berlin s’était déroulée du 12 au 15 septembre, dans le cadre de la Berlin Art Week, un événement culturel de six jours qui a lieu chaque automne. Près de 110 galeries avaient participé à la foire.

Koelnmesse concentre désormais tous ces efforts sur la foire de Cologne. Il s’agit de la plus ancienne foire en son genre, créée en 1967 et réunissant aujourd’hui environ 180 galeries qui présentent les œuvres de plus de 2 000 artistes.

Berlin est une ville difficile pour le marché de l’art contemporain. Il y a beaucoup de galeries et d’artistes mais pas assez de collectionneurs. Ne reste plus pour l’instant que le Berlin Gallery Weekend qui jouit d’une bonne réputation.
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque