Samedi 16 février 2019

Galerie

Hervé Loevenbruck et Stéphane Corréard inaugurent Loeve&Co

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 7 février 2019 - 333 mots

PARIS

La nouvelle galerie d’art installée à Saint-Germain-des-Prés se focalise sur la redécouverte de figures emblématiques.

Chez Iris & Jeannine, jusqu'au 2 mars 2019, Loeve&Co, Paris © Photo Fabrice Gousset
Chez Iris & Jeannine, exposition inaugurale de la galerie Loeve&Co à Paris, 6 février 2019
© Photo Fabrice Gousset
Courtesy galerie Loeve&Co

La galerie Loeve&Co, jeu de mots en référence aux deux initiateurs du projet (Hervé Loevenbruck et Stéphane Corréard) ouvre jeudi 7 février à l’occasion du jeudi des Beaux-Arts (les premiers jeudis de chaque mois les galeries de la rue des beaux-arts dans le quartier Saint-Germain-des-Prés ouvrent jusqu'à 21h). 

Située dans une rue riche en galeries (La Forest Divonne, Galerie Arnaud Lefebvre, La Galerie Minotaure) Loeve&Co s’installe dans les anciens locaux de la Galerie Michel Vidal, décédé l’été dernier. La nouvelle enseigne qui dispose d’une surface d’exposition de 30 m² présentera des artistes et figures emblématiques qu’elle estime injustement oubliés ou méconnus, et ambitionne d'être un « lanceur d’alertes. Nous n’avons pas vocation à représenter des artistes sur le long terme » précise Stéphane Corréard. 

Loeve&Co
Vue de l'exposition Chez Iris & Jeannine à la galerie Loeve&Co jusqu'au 2 mars 2019
© Photo Fabrice Gousset
Courtesy Loeve&Co

Leur première exposition « Chez Iris et Jeannine » est un hommage à deux grandes galeristes de Saint-Germain-des-près :  Iris Clert et Jeannine de Goldschmidt. Suivront les expositions « Roland Dorcely, un peintre et poète haïtien à Paris, 1958-1960 » et « Quelques volumes japonais » avec des oeuvres de Tadao Ando, Shiro Kuramata, Nobuo Sekine, Keiji Uematsu. 

Le duo n’en est pas à son coup d’essai, Stéphane Corréard a organisé une dizaine d’expositions à la Galerie Loevenbruck en tant que commissaire d’exposition invité, et plus récemment, ils ont monté une exposition de l’artiste japonais Key Hiraga à la Frieze Masters de Londres. « Tout est parti de la relecture de Key Hiraga. Je ne voulais pas que ma galerie perde son identité de galerie d’art contemporain pour devenir une galerie de redécouverte. Ouvrir cet enseigne me permet de libérer de l’espace dans ma galerie pour les artistes contemporains et vivants » explique Hervé Loevenbruck qui conserve sa galerie. 

De son côté Stéphane Corréard, reste le directeur du Salon Galeristes, qu’il a fondé. Mais Loeve&Co n’aura pas de stand car « nous ne mélangeons pas les genres à ce point-là » tient-il à préciser. 
 

informations

Galerie Loeve&Co
15, rue des Beaux-Arts 75006 Paris
www.loeveandco.com

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque