Justice

Faux Hals, Sotheby’s gagne son procès contre Fairlight 

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 17 décembre 2019 - 286 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

Le vendeur d’un présumé faux Frans Hals devra rembourser sa part à la maison new-yorkaise qui avait dédommagé l’acheteur.

Faux Frans Hals Portrait d'Homme
Portrait d'homme, huile sur panneau, 32,4 x 26,8 cm. Attribué à Frans Hals avant qu'une étude scientifique ne le déclare faux. Ce tableau avait été classé trésor national en 2008.
© Sotheby's

La Haute Cour de Londres a décidé le 11 décembre dernier que la société Fairlight Ventures, devait payer sa part dans le remboursement de la vente en 2011 d’un tableau de Frans Hals, présumé faux.

L’oeuvre en question, Portrait of a Man de Frans Hals, prétendument réalisée au XVIe siècle, était considérée comme une contrefaçon à la suite des analyses d’Orion Analytical. Le laboratoire, qui appartient à Sotheby’s, avait détecté des pigments modernes dans les sous-couches de la toile. 

En 2016, Sotheby’s -qui agissait comme intermédiaire- avait dû rembourser l’acheteur Richard Hedreen, un collectionneur de Seattle. Les vendeurs étaient la société Fairlight associée pour l’occasion avec Mark Weiss, un marchand londonien réputé qui avait lui-même acheté le tableau à Giuliano Ruffini, lié à plusieurs affaires de faux. Mark Weiss avait de son côté remboursé 4,2 millions de dollars à Sotheby’s au printemps dernier, dans le cadre d’une transaction amiable.

Malgré l’accord passé avec Sotheby’s, Mark Weiss continuait à mettre en doute la conclusion scientifique des experts. Il avait cité Blaise Ducos, conservateur du Musée du Louvre, qui avait qualifié Portrait of a Man de « chef-d’œuvre tardif de Hals »

Sotheby’s avait assigné en justice Fairlight Art Venture. David Kowitz, responsable de Fairlight, avait nié toute responsabilité et la société avait refusé d’offrir un dédommagement, considérant qu’il n’était pas établi que le tableau était faux. Le tribunal a toutefois pris le parti de Sotheby’s, condamnant Fairlight à rembourser sa part. 

« Nous sommes heureux de voir que notre position a été entièrement reconnue par la cour », a déclaré un représentant de Sotheby’s à Artnet News.
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque