Dimanche 15 décembre 2019

Ventes publiques

Bourgogne : vente exceptionnelle d'un tableau à 6,2 millions d'euros

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 2 décembre 2019 - 336 mots

DIJON

Maître de Vyšší Brod, Bohême, circa 1350, détail de « La Vierge et l’Enfant en trône ». Peinture à l’œuf sur panneau de bois fruitier, 26 x 20 cm.
Maître de Vyšší Brod, Bohême, circa 1350, La Vierge et l’Enfant en trône (détail). Peinture à l’œuf sur panneau de bois fruitier, 26 x 20 cm.
Photo Wikimedia

La première avait été celle en octobre du tableau de l'Italien Cimabue, Le Christ moqué, à plus de 24 millions d'euros (frais compris). Estimé à 400 000/600 000 euros, La Vierge et l'Enfant en trône, panneau de dévotion en bois (26 cm sur 20,2 cm) réalisé en Bohême vers 1350, a été acquis par la galerie Benappi Fine Art pour le compte du Metropolitan Museum of Art de New York à l'issue d'une bataille entre neuf enchérisseurs, selon l'hôtel de vente Cortot qui a accueilli l'enchère. 

"Nous sommes fiers et heureux de pouvoir montrer que des oeuvres de cette importance peuvent être vendues en région à de grands musées internationaux. Nous contribuons ainsi au rayonnement du marché de l'art français à l'international", déclaré dans un communiqué le commisseur-priseur Hugues Cortot.

Maître de Vyšší Brod, Bohême, circa 1350, « La Vierge et l’Enfant en trône ». Peinture à l’œuf sur panneau de bois fruitier, 26 x 20 cm.
Maître de Vyšší Brod, Bohême, circa 1350, La Vierge et l’Enfant en trône. Peinture à l’œuf sur panneau de bois fruitier, 26 x 20 cm.
Photo Wikimedia

Selon la maison de ventes, cette enchère est "la plus importante de l'année enregistrée en région" bourguignonne après celle, le 27 octobre dernier à Senlis, d'un très rare tableau du peintre primitif italien Cimabue (1272-1302), Le Christ moqué, à plus de 24 millions d'euros (frais compris). 

L'oeuvre avait été estimée entre 4 et 6 millions d'euros. Découvert par hasard dans une maison de Dijon, le tableau de La Vierge et l'enfant en trône avait été expertisé et présenté à Paris en septembre dernier, avec le tableau de Cimabue, par le cabinet Turquin, expert des maîtres anciens. "Il nous a fallu quatre mois pour trouver l'attribution et pour l'asseoir avec certitude. Pour le marché français et pour nous, c'est une consécration que le MET vienne l'acheter au coeur de la Bourgogne", indique pour sa part samedi Eric Turquin.

Sur le tableau, le visage de la Vierge est plein de finesse et les gestes très naturels de l'enfant Jésus qui tient le pouce de sa mère d'une main et son pied de l'autre sont remarquables. Sous le fond de peinture noire a été retrouvée une composition élargissant le trône à tout le tableau [Voir la vidéo ci-dessous].

Cet article a été publié par l'AFP le 30 novembre 2019.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque