Ventes publiques

552 000 euros pour le Fra Angelico

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 octobre 2012 - 351 mots

MARSEILLE [30.10.12] – Estimée entre 200 000 et 400 000 euros (hors frais), le panneau inédit de Fra Angelico, mis en vente samedi 27 octobre par la maison Leclere, est parti pour 552 000 euros (frais compris) à un collectionneur privé français. Un prix pourtant décevant au vue de la rareté de l’œuvre. 71 % des lots n’ont pas été vendus.

Scène de la Thébaïde appartenait à une collection privée du sud de la France depuis le milieu du 19e siècle, et n’avait jamais été prêtée, selon la volonté de la famille. Identifiée par l’historien d’art Michel Laclotte en 2001, l’œuvre est le panneau central d’une composition exécutée en 1430 par Fra Angelico et son atelier, représentant des scènes de la vie monastique ; composition qui fût démantelée au 18e siècle en six parties, dont quatre pièces appartiennent déjà à des collections publiques. La partie supérieure centrale, dernière pièce du puzzle, « qui logiquement est une continuation du paysage », est considérée par certains historiens comme définitivement perdue ou détruite « en raison du fait qu’elle ne contenait probablement pas de figures et qu’elle était donc moins intéressante ».

Dans cette grande composition, Fra Angelico présente deux originalités fondamentales : « celle d’encadrer les scènes de la vie monastiques par quatre grands saints » et celle de substituer la composition en frise (traditionnellement associée au thème de la Thébaïde) à une composition en profondeur dans un espace perspectiviste. Une nouvelle iconographie qui « représente un témoignage exceptionnel sur une époque de renouveau intellectuel et spirituel s’appuyant sur les innovations picturales de la première Renaissance florentine ».

L’adjudication relativement peu élevée pour une œuvre de cette ampleur pourrait alors s’expliquer en partie par les menues retouches qu’aurait subie l’œuvre, mentionnées dans le catalogue de vente. « Quelques traces d’usures et de minuscules retouches » explique Michel Laclotte, qui estime pourtant que l’œuvre reste « dans l’ensemble clairement lisible et appréciable ».

La vente a par ailleurs été décevante avec 29 % seulement de lots vendus. (Avec AFP)

Légendes photos

Fra Angelico et son atelier - Scènes de la Thébaïde (c. 1430-1435) - Tempera sur panneau - 27,5 x 38,5 cm - vente du 27 octobre 2012 - SVV Leclere, Marseille. © Leclere-MDV - Estimation : 200 / 400.000 € - Adjugé 445.000 € soit 552.000 € frais compris.

Ensemble reconstitué avec les 5 panneaux sur 6 :
- Scènes de la Thébaïde, collection privée
- L'apparition de Saint Romuald à Othon III, conservé au Musée des Beaux Arts d'Anvers.
- Saint Benoit en extase au désert, conservé au Musée Condé de Chantilly.
- La papauté offerte à Saint Grégoire, conservé au Museum of Art de Philadelphie.
- La conversion de Saint Augustin, conservé au Musée Thomas Henry de Cherbourg.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque