Vendredi 13 décembre 2019

Les petits voeux du président

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 janvier 2012 - 231 mots

MARSEILLE [25.01.12] - Nicolas Sarkozy s'est rendu à Marseille pour prononcer ses vœux au monde culturel. Sans grandes nouvelles à annoncer.

C'est dans un Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) qui avait dû stopper son chantier – coût d'une journée d'arrêt : 250 000 euros – que le président de la République a prononcé les derniers vœux de son quinquennat au monde de la Culture. Un millier de personnes triées sur le volet avait été invité à assister à cet exercice auquel le président s'est tenu tous les ans depuis son élection en 2007.

Bon nombre d'acteurs culturels et d'élus locaux de gauche avaient toutefois décidé de boycotter l'événement, allant jusqu'à organiser des contre-voeux dans la matinée, dans une salle proche de la Canebière.

Signe de l'ambiance tendue, Nicolas Sarkozy a été interpellé bruyamment par un membre de l'assistance, dénonçant le coût d'un tel raout. De fait, son discours n'aura guère apporté de nouvelles concrètes au secteur culturel. Insistant sur la nécessité d'accepter l'effort financier, le président a voulu donner le change au candidat Hollande, jamais cité, en défendant Hadopi.

Au rayon patrimoine, la seule annonce a consisté à confirmer les préconisations du rapport de Valéry Giscard d'Estaing en faveur de l'Hôtel de la Marine, dont le Louvre sera bien le nouvel affectataire. Il était temps. Le rapport lui avait été remis voilà plus de six mois.

Légende photo

Le président Nicolas Sarkozy - © photo Remi Jouan - 2007 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque