Mercredi 13 novembre 2019

L’ancien directeur de Paris Photo, Guillaume Piens, succède à Lorenzo Rudolf à la tête d’Art Paris

Par Roxana Azimi · lejournaldesarts.fr

Le 27 avril 2011 - 254 mots

PARIS [27.04.11] – Guillaume Piens remplace Lorenzo Rudolf à la direction d’Art Paris. Précédemment commissaire de Paris Photo, il avait quitté ses fonctions sans raison officielle.

Après une édition mitigée pâtissant d’un manque de pilotage, l’ancien directeur de Paris Photo, Guillaume Piens, a été nommé commissaire général d’Art Paris. « Je cherchais un vrai professionnel des salons, et quelqu’un qui aurait une légitimité aussi bien sur le marché français qu’européen. Il y a eu un croisement d’opportunités. Guillaume sortait du salon de référence qu’est Paris Photo. Le choix s’est fait très vite », indique Julien Lecetre, directeur général du salon.

Plutôt que de jouer la carte difficile d’une contre-Fiac ou d’une double-Fiac, Guillaume Piens entend donner au salon son ancrage propre, régional et européen. « Il faut miser sur les régions européennes de l’art. On connaît les grandes autoroutes, mais ce qui nous intéresse ce sont les départementales et les nationales, explique-t-il. On veut donner une vraie visibilité au territoire de l’art contemporain en région, dans le cadre des trente ans de la décentralisation culturelle. On va renforcer le soutien à la scène française, qui était l’une des marques d’Art Paris. »

Une stratégie d’autant plus circonstanciée que l’année 2012 coïncide avec l’anniversaire des trente ans des Fonds régionaux d’Art Contemporain et la tenue de la Triennale sur la scène française dirigée par Okwui Enwezor. Mais pour mener à bien son projet, Art Paris devra revenir aux fondamentaux d’une foire, en travaillant les collectionneurs, notamment les Amis des musées en région, et instaurant un véritable comité de sélection.

Légende photo

Le Grand Palais - Paris - 2011 © Photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque