Art moderne

La Haye (Pays-Bas)

Rembrandt passé au crible

Mauritshuis - Jusqu’au 15 septembre 2019

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 27 juin 2019 - 240 mots

Rembrandt or not Rembrandt ? Telle est la question qui taraude les experts et les propriétaires d’œuvres présumées de l’artiste, dont le corpus officiel a drastiquement fondu ces dernières décennies.

Alors que les Pays-Bas célèbrent le 350e anniversaire de la disparition de la vedette du Siècle d’or, le Mauritshuis de La Haye passe au crible sa collection de tableaux du maître. Ou, plus exactement, toutes les œuvres acquises par l’institution sous l’appellation de Rembrandt, y compris celles qui ont depuis chu de leur piédestal. Sur les dix-huit tableaux entrés dans la collection sous cette étiquette, sept ont en effet perdu le précieux label et sont aujourd’hui considérés comme appartenant à la galaxie Rembrandt. La Femme priant est, par exemple, désormais considérée comme un tableau provenant de son cercle, tandis que Minerve est présentée comme une œuvre de son atelier et que l’Autoportrait au gorgerin a carrément été relégué au rang de copie d’atelier. Par ailleurs, le sort de deux peintures est toujours en ballotage. Le cartel de Tronie [portrait] d’un vieil homme et Étude d’un vieil homme indique donc « Rembrandt » ? Mais peut-être plus pour longtemps, car le musée profite de cette réunion de famille pour examiner par le menu ces deux tableaux et les soumettre à une batterie d’examens à la fin de l’exposition. Cette plongée dans l’univers complexe et parfois déroutant des attributions constitue une initiative pédagogique louable à l’heure où les querelles d’attributions sont toujours plus vives.

« Les Rembrandt du Mauritshuis »,
Mauritshuis, Plein 29, La Haye (Pays-Bas), mauritshuis.nl

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°725 du 1 juillet 2019, avec le titre suivant : Rembrandt passé au crible

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque