Marrakech (Maroc)

Premier parc de sculptures

Al Maaden Installation permanente

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 16 décembre 2013 - 305 mots

Qui aurait imaginé qu’un parc de sculptures monumentales trouverait place un jour à Marrakech ? C’est pourtant ce qu’ont fait Alami Lazraq, promoteur immobilier, et sa femme, Farida, collectionneurs d’art contemporain.

Inscrit au programme du mécénat culturel de la Fondation Alliances, qu’ils ont créée en 2009, ce parc est intégré à un complexe architectural qui compte sur 200 hectares un resort, une médina, des villas particulières et un golf. Inauguré en septembre dernier, il compte d’ores et déjà une douzaine d’œuvres sur la vingtaine prévue. Ce premier lot relève du seul choix du mécène, qui s’est appliqué à inviter des artistes de générations, d’horizons et de styles les plus divers. S’il en résulte un inévitable éclectisme, la plupart y trouvent l’occasion de donner de l’ampleur à leur démarche tant l’enjeu du rapport à l’espace est une gageure.

Tandis qu’Antonio Seguí y dresse la silhouette gigantesque et colorée d’un golfeur qui pointe son nez par-dessus les arbres, la jeune Marocaine Adiba Mkinsi y déploie avec une rare gracilité comme les deux ailes en acier Corten d’une figure abstraite qui joue d’écho et d’équilibre avec la douceur du relief. Ailleurs, Yazid Oulab dessine dans l’espace la crête finement architecturée et ponctuée de stylites d’une sorte de porte monumentale qui réplique au lointain profil montagneux. Ici, le Chinois Wang Keping réussit la prouesse de réaliser en métal et à hauteur de cinq mètres un totem tel qu’il les fait ordinairement en bois et à échelle plus réduite. Là, l’Égyptien Moataz Nasr fait briller le soir d’une lumière intérieure une forme en cristal, imposante et radieuse, faite en acier et en bois. Un magnifique ensemble de girouettes d’Hiquily et des œuvres de Mahi Binebine, Claude Gilli, Sunil Gawde, Jean Brillant, Hassan Darsi et Daniel Hourdé complètent un programme qui manque un peu d’être adossé à une thématique plus affirmée.

« Parc de sculptures Al Maaden »,

Sidi Youssef Ben Ali, Marrakech (Maroc), www.fondationalliances.org

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : Premier parc de sculptures

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque