Art contemporain

Mohamed Bourouissa - Artiste

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 12 février 2018

Artiste - Tout s’est enchaîné, dès la première exposition « Périphéries » à la Galerie les Filles du calvaire, en 2008.

Ces photographies grand format de rassemblements ou de confrontations de jeunes de banlieue repensées à travers des grandes toiles de maîtres ont marqué les esprits. Exposition personnelle à la Maison rouge en 2009, expositions collectives en France ou à l’étranger, résidences, prix, départ des Filles du calvaire pour la Galerie Kamel Mennour, participation à la Biennale de Venise, puis à celle de Lyon, se sont succédé, sans que Mohamed Bourouissa change toutefois sa manière de travailler.

Dans Périphérique, les mises en scène incluaient ses amis et des jeunes des quartiers où les prises de vue s’organisaient. Les sculptures de Horse Day sont nées du même travail sur le terrain, au sein de la communauté de jeunes cavaliers noirs de Fletcher Street à Philadelphie. Centrée sur cette histoire, l’exposition « Urban Riders » au Musée d’art moderne de la Ville de Paris exprime ce besoin de construire avec les autres, de créer avec eux à chaque fois un territoire, « de faire naître », dit-il « un art inclusif », champ exploratoire systématique d’ailleurs de différentes pratiques artistiques. La question de l’altérité est centrale, comme la relecture de situations ségrégationnistes que porte chaque projet. L’amitié l’est tout autant. Elle est un lieu d’affects, d’échanges en lien avec le rap et le graffiti pratiqués jeune avec sa bande d’amis toujours présents, et dont certains sont présents parmi les intervenants des workshops voulus pour ses expositions.

parcours

1978 Naissance à Blida (Algérie)

 

1982 Arrive à Courbevoie

 

2007 Diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs

 

2009 Exposition à La Maison rouge

 

2013 « L’Utopie d’August Sander » (MP13, Marseille)

 

2017 Exposition « Urban RIders » à la Fondation Barnes (Philadelphie)

 

2018 « Urban Riders », au Musée d’art moderne de la Ville de Paris jusqu’au 22 avril, et « La Fureur du dragon », jusqu’au 11 février, au Studio 13/16 du Centre Pompidou

 

 

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°709 du 1 février 2018, avec le titre suivant : Mohamed Bourouissa - Artiste

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque