Lichtenstein le « Roy » du pop

Musée national d’art moderne-Centre Pompidou. Jusqu’au 4 novembre 2013

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 25 juin 2013 - 264 mots

« Ce qui marque le pop, c’est avant tout l’usage qu’il fait de ce qui est méprisé et on insiste sur les moyens les plus pratiques, les moins esthétiques, les plus beuglants des aspects de la publicité. »

Cette déclaration de Roy Lichtenstein (1923-1997) peut paraître délibérément provocatrice. Elle l’était certainement à l’époque où il l’a faite, à savoir au début des années 1960, c’est-à-dire à un moment où il s’agissait pour ces artistes d’imposer une nouvelle vision du monde. Prémonitoire des conséquences de la société de consommation sur l’art du temps, elle demeure emblématique de toute l’œuvre qu’a développée l’artiste au fil d’une carrière qui est allée « au-delà du pop ».

C’est précisément ce que réussit à faire voir l’exposition du Centre Pompidou, la première rétrospective la plus complète qui ait jamais été consacrée à cet artiste en France. Dessin, peinture, sculpture, estampe, l’art de Lichtenstein emprunte à tous les genres, à tous les questionnements et à toutes les références. Ses œuvres, qu’elles soient peintes en aplats ou en volume, faites d’un réseau de points, de lignes, de hachures façon imprimerie, déterminent un langage plastique singulier et expérimental qui interroge le statut de l’image. 

Jamais cynique mais volontiers critique, pleinement ancrée dans le présent, la démarche de Roy Lichtenstein relève d’un constat froid et distancié. Sa volonté appuyée de désacraliser l’idée de l’art, de sorte à le remettre dans le monde et lui restituer « le sens de la réalité », a largement contribué à l’avènement du postmodernisme.

« Roy Lichtenstein »

Centre Pompidou, 19, rue Beaubourg, Galerie 2, Niveau 6, Paris-4e, www.centrepompidou.fr

Légende photo

Roy Lichtenstein, Nudes with Beach Ball, 1994, huile et Magna sur toile, 301 x 272,4 cm, collection particulière. © Estate of Roy Lichtenstein.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°659 du 1 juillet 2013, avec le titre suivant : Lichtenstein le « Roy » du pop

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque