La Piscine, Roubaix (59). Jusqu’au 12 septembre 2010

Les carnets de croquis de Pierre Loti

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 18 juin 2010

Pierre Loti (1850-1923), de son vrai nom Julien Viaud, est connu pour être un grand voyageur et surtout un grand romancier.

Il l’est moins pour ses talents de dessinateur. L’exposition présentée par La Piscine, musée d’Art et d’Industrie André Diligent à Roubaix, nous invite à découvrir les horizons lointains d’un artiste fantasque et surdoué.

« Il me semble que de tout temps j’ai su, avec des crayons et des couleurs, rendre à peu près sur le papier les petites fantaisies de mon imagination. » L’environnement de Pierre Loti favorise ce talent. Tout le monde dessine dans la famille Viaud – sa sœur Marie fut élève du peintre Cogniet. Dans son livre Le Roman d’un enfant, il apparaît qu’il dessine avant d’écrire. Il dessine d’abord sur le motif en Bretagne puis lors de ses nombreuses missions d’officier de marine. 

Ses voyages au long cours l’emmènent en Méditerranée, dans le Pacifique via le Sénégal et sur la côte ouest de la Patagonie. Il découvre le dénuement de la Terre de Feu où naîtra sa vocation de reporter, le Brésil, l’île de Pâques « pays mystérieux » et Tahiti où il prend le nom de Loti. Il fait escale au Maghreb, en Indochine, au Japon, et bien sûr en Turquie, pays pour lequel il ressent une profonde fascination. 

Il met ses talents de dessinateur au service de « l’extraordinaire, du jamais vu ». Il devient reporter pour la grande presse nationale. Avec un sens aigu de l’observation et du détail, il  représente sur le papier paysages et personnes rencontrées. Ses dessins d’une grande fidélité documentaire prennent acte de la diversité du monde. Ils constituent par leur exécution raffinée et leur exactitude consciencieuse une belle œuvre à la fois graphique et ethnographique.

Environ soixante-quinze œuvres, comportant dessins, croquis et aquarelles, transportent le spectateur dans les multiples escales de l’écrivain/dessinateur, avec un arrêt prolongé à Istanbul, son cher « Stamboul »  qui offrit à Loti « une véritable révélation optique et existentielle ». Un tour du monde singulier à ne pas manquer.

« Pierre Loti dessinateur », La Piscine, musée d’Art et d’Industrie André Diligent, 23, rue de l’Espérance, Roubaix (59), www.roubaix-lapiscine.com, jusqu’au 12 septembre 2010.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : Les carnets de croquis de Pierre Loti

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque