Dimanche 17 novembre 2019

Paris-7e

Dépoussiérer les Étrusques

Musée Maillol Jusqu’au 9 février 2014

Par Bérénice Geoffroy-Schneiter · L'ŒIL

Le 17 octobre 2013 - 299 mots

« Dépoussiérer les Étrusques, ne pas les penser seulement en termes funéraires », tel était le rêve caressé par Patrizia Nitti au moment de préparer son exposition.

Grâce aux prêts exceptionnels consentis par les plus prestigieuses institutions italiennes et européennes, la directrice artistique du Musée Maillol propose ainsi une vaste fresque de cette civilisation raffinée qui s’est épanouie entre le IXe siècle et le Ier siècle avant J.-C. sur un vaste territoire englobant la Toscane actuelle, le nord du Latium jusqu’à Rome et la partie occidentale de l’Ombrie. Aux antipodes de la vision caricaturale colportée par les auteurs grecs et romains (sous leur plume acerbe, les Étrusques y sont décrits comme des êtres obèses et libidineux !), on découvre avec surprise un peuple de marchands et de marins prospères, d’artisans ingénieux, de princes adeptes des jeux de l’amour et de l’esprit.
Une coutume résume, à elle seule, l’extraordinaire capacité des Étrusques à absorber les traditions étrangères pour mieux les réinventer : le banquet, suivi du symposion. Si les riches aristocrates de Tarquinia, de Véies ou de Cerveteri ont adopté la position gréco-orientale de festoyer confortablement allongés sur de moelleux coussins, ils n’en ont pas moins choisi, quant à eux, d’y convier leurs chères épouses ! À cet égard, la position de la femme étrusque au sein de la société semble bien plus enviable que celle de leurs consœurs grecques, confinées dans leur gynécée. Il suffit, pour s’en convaincre, d’admirer les gestes de tendresse qui lient pour l’éternité les époux sur les couvercles des sarcophages… Bijoux d’une rare sophistication, statuettes et vases funéraires en terre cuite d’une saveur toute « picassienne », sans oublier ces fresques de la tombe du Navire qui ont fait le voyage depuis Tarquinia, font de cette exposition une immersion en terre étrusque fort réussie !

« Étrusques, un hymne à la vie »,

Musée Maillol, 61, rue de Grenelle, Paris-7e, www.museemaillol.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°662 du 1 novembre 2013, avec le titre suivant : Dépoussiérer les Étrusques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque