Mardi 21 septembre 2021

Prix

Tiphaine Calmettes lauréate du prix AWARE 2020 « artiste émergente »

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 18 mars 2020 - 485 mots

PARIS

Marie Orensanz avait été récemment désignée dans la catégorie « prix d’honneur ». Ces prix récompensent des artistes femmes.

Tiphaine Calmettes © Photo Rebekka Deubner
Tiphaine Calmettes
© Photo Rebekka Deubner

La sculptrice Tiphaine Calmettes est la lauréate du prix AWARE 2020 « artiste émergente », qui récompense une artiste ayant débuté sa carrière il y a moins de dix ans. Les artistes sélectionnées étaient Bianca Bondi, Josèfa Ntjam et Ghita Skali. Le nom de la lauréate de la quatrième édition du prix a été annoncé lundi 16 mars ; en revanche, la cérémonie prévue dans les salons du Ministère de la culture en présence de Frank Riester a été annulée. 

Née en 1988 à Ivry-sur-Seine, Tiphaine Calmettes vit et travaille à Paris. Ses sculptures et ses installations incorporent du béton, de la terre, de la mousse, du lichen, mais aussi des empreintes de plantes, d’animaux et de parties du corps. Ses oeuvres ont été exposées en France, notamment à Montpellier, à Nantes et à Lyon lors de la Biennale 2019, ainsi qu’à Büdelsdor en Allemagne.

Ce prix lui permet de bénéficier de l’achat d’une de ses œuvres par le Cnap (Centre national des arts plastiques) et d’une aide à la production pour la réalisation d’une exposition monographique dans l’un des centres d’art contemporain ou d’un Frac. 

L’association avait annoncé il y a quelques jours la lauréate du prix d’honneur 2020, qui reconnaît l’excellence d’une carrière, il s’agit de l’artiste d’origine argentine Marie Orensanz. Elle bénéficiera d’une dotation de 10 000 euros et de la publication d’un ouvrage d'entretien inédit, à paraître en 2021. « Je suis tout particulièrement émue que le prix d’honneur revienne à Marie Orensanz, dont j’ai découvert le travail il y a plus de dix ans lors de la préparation de l’accrochage elles@centrepompidou » a déclaré Camille Morineau, co-fondatrice et directrice d’AWARE.

Active sur la scène artistique de Buenos Aires dans les années 1960, Marie Orensanz s’installe à Milan en 1973, puis à Paris en 1975.  Son manifeste intitulé Fragmentismo, rédigé en 1978, livre la base conceptuelle de ses recherches. Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections, en France et à l’étranger, telles que le Centre Pompidou, le Fonds national d’art contemporain, mais aussi en Allemagne, au Lichtenstein, au Etats-Unis et en Argentine. 

AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) est une association à but non-lucratif, co-fondée en 2014 par sept femmes dont la commissaire d’exposition Camille Morineau, avec pour mission la création, l’indexation et la diffusion de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle. Elle est financée par des mécènes dont le Chanel Fund for Women in the Arts.

En partenariat avec des universités et des musées, AWARE organise des tables rondes, colloques et journées d’études en France et à l’étranger. Les prix AWARE, premiers prix dédiés aux artistes femmes en France, sont remis chaque année à une artiste émergente et à une artiste confirmée. Cette année, un prix AWARE / Armory Show a été attribué dans le cadre du salon new-yorkais.
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque