Mercredi 26 janvier 2022

Art contemporain - Prix

Turner Prize 2021

Le prix Turner récompense Array Collective, groupe d'artistes nord-irlandais 

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 2 décembre 2021 - 395 mots

COVENTRY / ROYAUME-UNI

Un collectif d'artistes nord-irlandais, Array Collective, dont les œuvres se veulent un écho aux problèmes de l'Irlande du Nord, a remporté mercredi soir le prix Turner, la prestigieuse récompense britannique d'art contemporain.

Array Collective, Pride 2019. Un des 5 collectifs nommés pour le Turner Prize 2021 © Photo Laura O’Connor
Array Collective, Pride 2019. Un des 5 collectifs nommés pour le Turner Prize 2021.
© Photo Laura O’Connor

Cinq collectifs d'artistes avaient été nommés parmi les finalistes, une première, plutôt que des artistes individuels, après l'annulation de la précédente édition en raison de la pandémie.

Array Collective, un groupe de onze artistes de Belfast travaillant ensemble depuis 2016, les premiers dans la province britannique à recevoir le prix, a été récompensé « pour ses œuvres optimistes et dynamiques qui répondent à des problèmes sociaux et politiques urgents affectant l'Irlande du Nord, avec humour, sérieux et beauté », a expliqué la Tate Britain dans un communiqué.

Le musée a ajouté que le jury avait été « impressionné » par la capacité du collectif à « traduire son activisme et ses valeurs », en art, cherchant notamment à bousculer les idées dominantes sur l'identité religieuse et ethnique en Irlande du Nord.

Alex Farquharson, le directeur de la Tate Britain qui préside le jury, a souligné qu'Array Collective abordait des sujets aussi sérieux et variés que les droits des personnes LGBT+, le féminisme ou le sectarisme, avec « doigté » et « convivialité », lors de la cérémonie de remise du prix à la cathédrale de Coventry (centre de l'Angleterre), capitale britannique de la culture en 2021.

Outre Array Collective, il y avait parmi les finalistes les collectifs Black Obsidian Sound System, Cooking Sections, Gentle/Radical et Project Art Works. Ils ont été salués pour leurs œuvres socialement engagées, et leurs « pratiques collaboratives » qui « reflètent la solidarité et l'esprit communautaire affichés dans la réponse à la pandémie ». Basés à Londres, Cardiff ou Hastings, ces collectifs se penchent sur l'organisation du monde à travers la nourriture, veulent favoriser le rapprochement entre communautés, favorisent l'expression artistique de personnes souffrant d'un handicap mental ou s'interrogent sur les normes dominantes de la culture sound system au sein de la diaspora africaine.

Le lauréat remporte 25 000 livres (28 800 euros), les autres finalistes touchant chacun 10 000 livres. Leurs œuvres sont exposées dans un musée de Coventry, le Herbert Art Gallery and Museum.

En 2020, le prix Turner avait été remplacé par des bourses destinées à soutenir dix artistes durant la pandémie, qui a mis à genoux le secteur culturel.

Créé en 1984, le Turner Prize, nommé en hommage au peintre William Turner, est réputé pour son anticonformisme et familier des controverses.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque