Mercredi 24 octobre 2018

Prix

Laëtitia Badaut-Haussmann et Judit Reigl premières lauréates du prix AWARE pour les artistes femmes

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 2 février 2017 - 349 mots

PARIS [02.02.17] – L’association AWARE a décerné le 31 janvier ses premiers prix visant à surmonter la sous-représentation des femmes dans la culture. Les artistes Laëtitia Badaut-Haussmann et Judit Reigl on été récompensées.

La ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a remis mardi le Prix AWARE, doté de 10 000 euros. Du même nom que l’association qui en est à l’origine (Association AWARE : Archives of Women Artists Resarch and Exhibition), ce prix est le premier dédié à la création féminine en France. Deux artistes, l’une confirmée, l’autre émergente, ont été distinguées : Laëtitia Badaut-Haussmann est lauréate de la première édition de ce prix tandis que Judit Reigl a vu sa carrière récompensée par le prix d’honneur.

Né en Hongrie, l’artiste française Judit Reigl (93 ans) avait présenté une peinture, rue de Valois, le soir de la remise des prix. Elle a travaillé et créé avec les artistes surréalistes et sa série des Guano fait référence au « hasard objectif », notion chère à André Breton. L’artiste Laëtitia Badaut-Haussmann (36 ans) est, quant à elle, diplômée de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Cergy. Elle travaille sur différents médiums dont la vidéo.

Considérant les femmes comme sous-représentées, voire absentes dans les ouvrages, les expositions, les musées, l’association AWARE cherche à « replacer les artistes femmes du XXème siècle » dans l’histoire de l’art. Créée en 2014, l’association référence et transmet des informations sur les femmes artistes du XXème siècle et ce, grâce à des partenariats avec des instituts de recherche, des grands musées… La co-fondatrice et présidente de l’association, Camille Morineau, explique en effet que si les femmes sont majoritaires lors de leurs études en écoles d’art, seule une minorité d’entre elles sont nommées puis lauréates des prix d’art contemporain.

Alors qu’il existe déjà des prix qui récompensent les femmes artistes à l’étranger, le prix AWARE est le premier de la sorte en France. Lors de son discours, le soir de la remise de prix, Audrey Azoulay a précisé qu’ « œuvrer pour reconnaître la place des créatrices, c’est œuvrer en faveur de la diversité ».

Légende photo

Impression écran du site internet AWARE Affiche du prix AWARE pour les artistes femmes 2017 © AWARE

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque