Art contemporain

Facebook veut produire plus d’art

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 3 juin 2019 - 328 mots

CALIFORNIE / ETATS-UNIS

Le réseau social vient d’embaucher pour cela l’ancienne directrice de la communication de la Fondation Guggenheim.

La fresque murale commandée par Facebook dans la ville d’Austin, Texas. © Photo Facebook
La fresque murale commandée par Facebook dans la ville d’Austin, Texas.
© Photo Facebook

Souvent accusé de censurer des œuvres sur sa plateforme, Facebook entend prouver qu’il peut aussi en produire. Pour renouer avec les muses et accessoirement bénéficier d’un coup de pub, l’entreprise californienne a annoncé, mercredi 29 mai, avoir engagé Tina Vaz à la direction de son programme culturel qui prévoit, notamment, la création de 200 œuvres cette année. La nouvelle arrivée présidait jusqu’alors la communication de la Solomon R. Guggenheim Foundation depuis 2015.

Tina Vaz pilote à présent une équipe de 25 personnes, pour superviser les deux départements culturels de la société de Mark Zuckerberg. Le premier, Analog Research Lab, est né en 2010 pour « promouvoir la créativité, l’innovation, l’ouverture d’esprit et la connectivité dans la communauté Facebook par l’art ». Mais, dans la pratique, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un studio graphique. Installés dans les locaux de Facebook, des illustrateurs employés par l’entreprise y imaginent et reproduisent les affiches qui ornent les espaces de travail du groupe.

Plus ambitieux mais encore méconnu, le programme de résidence artistique inauguré par Facebook en 2012 coordonne la création d’œuvres non seulement dans les bureaux de l’entreprise, mais également dans le monde entier. « En tant que créateur de communautés et catalyseur de connexions, Facebook a beaucoup à apporter au dialogue sur le rôle essentiel de l’art dans l’innovation », a souligné Tina Vaz.

Le site artnet news rapporte que plus de 500 œuvres ont été commandées par Facebook auprès des artistes émergents de sa résidence. Un chiffre conséquent dont il est toutefois difficile d’évaluer la portée, puisque le site n’indique pas la part de projets réalisés en dehors des sites de l’entreprise.

L’une des dernières commandes publiques de Facebook en date est une fresque murale éphémère de 200 mètres carrés réalisée dans la ville d’Austin, au Texas. La société a annoncé que Tina Vaz superviserait la création de 200 œuvres supplémentaires.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque