Mercredi 28 octobre 2020

Politique

Cinq artistes récompensés par Hillary Clinton pour « Art in Embassies »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 décembre 2012 - 357 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [05.12.12] – La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, a récompensé cinq artistes phares américains ou résident sur son sol - Jeff Koons, Cai Guo-Qiang, Kiki Smith, Carrie Mae Weems et Shahazia Sikander - pour leur soutien durable au département d’Etat dans le cadre du programme « Art in Embassies ».

Jeff Koons, Cai Guo-Qiang, Kiki Smith, Carrie Mae Weems et Shahazia Sikander, ont été récompensés vendredi par la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, pour leur soutien au département d’Etat dans le cadre du programme « Art in Embassies ». Une manière, pour l’équivalent américain du ministère des affaires étrangères, de révéler et partager son patrimoine par l’organisation d’expositions temporaires et permanentes ou autres types de manifestations culturelles dans des ambassades américaines ou résidences d’ambassadeurs à l’étranger.

Ainsi, pour marquer le coup de l’ouverture de la nouvelle ambassade américaine à Beijing en 2008, l’artiste américain Jeff Koons a mis à sa disposition pour une durée de dix ans, sa sculpture Tulips, laquelle, clinquante, trône au devant de la représentation diplomatique plus neutre et fonctionnelle. En son sein, Cai Guo-Qiang a été sollicité pour Eagle Landing on Pine Branch. Dans la foulée, des pièces de Kiki Smith sont venus orner les ambassades d’Istanbul et de Bombay, des clichés du photographe Carrie Mae Weems, celles du Madagascar, du Libéria et du Mali, et enfin, une œuvre de la pakistanaise Shahazia Sikander décore désormais l’ambassade de Karachi.

Ce programme vieux de cinquante ans - baptisé « Art in Embassies » - a vu le jour en 1963 sous l’impulsion du président d’alors, J.F. Kennedy, soucieux de faire de l’art visuel un instrument diplomatique. Les expositions temporaires quant à elles, ont démarré en 2002, à l’occasion d’un évènement organisé par le MoMA pour le compte de la résidence de l’ambassadeur américain à Oslo. Depuis, la collaboration entre l’institution new-yorkaise et le département d’Etat, n’a jamais cessé.

D’après le New York Times en 2009, le département d’Etat américain – soutenu par le groupe privé « Foundation for Art and Preservation in Embassies », fournisseur de fonds additionnels - consacrerait pas moins de 4,5 millions de dollars chaque année à ce programme.

Légende photo

Hillary Clinton, Secrétaire d'Etat des Etats-Unis - © Photo IIP State - Courtesy Meg Riggs - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque