Mardi 11 décembre 2018

Les arts et la culture comme outils militaires et diplomatiques ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 avril 2010 - 360 mots

WASHINGTON (ETATS-UNIS) [15.04.10] – Un ancien général de l’armée américaine a proposé devant le Congrès un programme dans lequel les arts et la culture pourraient aider à des objectifs diplomatiques et militaires.

Intitulée « Arts build Communities », la déposition devant la Chambre de l’Intérieur, de l’Environnement – organisme qui décide du budget du National Endowment for the Art (NEA) – de l’ancien brigadier général Nolen Bivens, défend les arts et la culture comme des outils – ou plus exactement une arme – diplomatiques et militaires.

D’après le LA Times, il appartient à la nation, selon Nolen Bivens – qui a servi 32 ans dans l’armée américaine dont un an en Irak (2003-2004) – de faire appel aux arts pour améliorer les besoins nationaux en matières de sécurité, pour assurer une plus forte diplomatie culturelle et une meilleure réinsertion pour soldats blessés et les vétérans dans leur phase.

Il cite le pillage du Musée national irakien en avril 2003 comme un exemple explicite d’échec pour gagner la confiance de l’opinion publique irakienne. Or, ceci est, selon lui, un élément essentiel pour éviter l’émergence de groupes insurrectionnels et terroristes. « Les conflits futurs doivent être aborder avec une meilleure compréhension de la façon dont la nation – attaquée – prend conscience des valeurs de son patrimoine » a-t-il précisé. Il propose également un programme de sensibilisation et de formation des troupes américaines à la culture et la civilisation des pays concernés.

Par ailleurs, il prône la diplomatie culturelle comme une stratégie clé pour la sécurité des Etats-Unis. Les échanges internationaux d’artistes et de personnalités du monde la culture sont les éléments de cette stratégie. Le soutien aux arts et aux artistes peuvent aider à trouver des valeurs communes et mener à des solutions pacifiques.

Dernier élément de son discours : les arts comme aide à la réinsertion civile des soldats blessés et des vétérans. Le NEA doit continuer de soutenir les organismes et les manifestations artistiques et culturelles qui promeuvent les créations des vétérans de guerre. Il cite à titre d’exemples, le National Vietnam Veterans Art Museum de Chicago ou encore le Festival national des créations des vétérans qui a lieu chaque année.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque