Mercredi 20 novembre 2019

Appel à concertation pour l’avant-projet de la Maison de l’histoire de France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 juin 2011 - 507 mots

PARIS [20.06.11] – Le comité scientifique d’orientation pour la Maison de l’histoire de France vient de rendre public son avant-projet. Celui-ci est désormais ouvert à une large concertation via internet et ce pour une durée de six mois. Les grandes lignes du projet se précisent, mais c’est dans sa mise en œuvre que sa nature réelle se dégagera.

Le 16 juin 2011, le comité d’orientation scientifique chargé de réfléchir au projet de la Maison de l’histoire de France a rendu son premier rapport et lancé une « large concertation ». Pendant six mois, professionnels et internautes pourront donner leur avis sur le texte. Celui-ci sera envoyé à des historiens, enseignants et conservateurs. Il est également consultable sur www.maison-histoire.fr. Un projet définitif sera remis au ministre de la Culture en janvier 2012.

« Il est certain que les controverses ne se sont pas éteintes. Elles vont pouvoir se nourrir de l’avant-projet. Nous en retirerons certainement des enseignements utiles », a déclaré le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand. En janvier 2009, en plein débat sur l’identité nationale, Nicolas Sarkozy avait annoncé la création d’un musée de l’histoire de France. Plusieurs historiens avaient alors manifesté leur hostilité au projet, craignant que la Maison de l’histoire de France soit instrumentalisée par le pouvoir politique. En septembre 2010, le Président de la République avait ensuite indiqué que la Maison de l’Histoire de France investirait les Archives nationales, en plein cœur du Marais parisien. Cette décision présidentielle continue aujourd’hui encore de susciter l’opposition d’une partie des personnels. Pourtant, le ministre a réaffirmé « la volonté du gouvernement » d’installer la Maison de l’histoire de France sur ce site.

« Lieu d’exposition, d’information et de réflexion sur le passé de la France, la Maison de l’histoire de France aidera à la diffusion et à la transmission de la connaissance historique ». Ainsi définie par l’avant-projet, la Maison de l’histoire de France ne sera « ni une école d’application identitaire, ni la tribune d’une histoire officielle ».

L’avant projet laisse entrevoir comment sera traité le délicat problème d’un présumé discours officiel sur l’histoire de France, dans la « Galerie des temps », l’espace d’exposition permanente : des « cellules » seront ouvertes à des moments controversés de l’histoire de France, dans lesquelles différents points de vue seront présentés.

Si le fameux « réseau » de musées et institutions dédiés à l’histoire, associé à la MHF se précise, la nature juridique des liens, notamment entre la MHF et les neuf musées nationaux partenaires (Cluny, Ecouen, Saint-Germain-en-Laye, Pau …) n’est pas encore fixé. Seront-ils intégrés au sein de l’établissement de la MHF ou associés sous forme de « confédération » ?

Le volet recherche de la MHF semble important (résidence d’historiens, rencontres annuelles, université populaire ..) et l’on se demande comment les institutions existantes (université, Rencontres de Blois) seront associées.

L’établissement public de la Maison de l’histoire de France doit être créé le 1er janvier 2012. La Maison de l’histoire de France devrait ouvrir ses portes en 2015 avec une première exposition prévue fin 2012.

Légende photo

Maison de l'Histoire de France à l'Hôtel de Soubise - © photo Daderot - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque