Lundi 16 septembre 2019

Le Conseil scientifique de la Maison de l’Histoire de France devrait être installé en janvier 2011

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 décembre 2010 - 322 mots

PARIS [22.12.10] - Le conseil scientifique de la future Maison de l'histoire de France devrait être installé d'ici la mi-janvier 2011. Il s’agira d’une équipe resserrée, composée d’une douzaine de personnes, contre trente prévues initialement. Les historiens devraient s’impliquer dans la « définition du contenu » afin de faire taire les critiques d’instrumentalisation du projet.

Depuis l’annonce de l’installation de la future Maison de l’Histoire de France sur le site parisien des Archives nationales, le projet, voulu par le président de la République, a été vivement critiqué. Dans un premier temps c’est le choix du lieu d’implantation qui a été remis en cause par une partie du personnel des Archives, mécontent de devoir partager ses espaces avec une autre institution. La critique est ensuite venue de la part de certains historiens, dont des figures d’autorité à l’instar de Jacques Le Goff, considérant ce projet « dangereux ».

Afin d’atténuer les critiques et les soupçons d’instrumentalisation par le pouvoir politique de cette future institution, Jean-François Hébert, président du comité de préfiguration du projet, avait tenté de rassuré les historiens en annonçant : « Les historiens auront les clefs de la Maison de l'histoire de France ». La volonté de dépassionner le débat se confirme puisque l’AFP rapporte que le Conseil scientifique de la Maison sera installé dès janvier 2011.

Ce conseil serait plus ramassé que prévu, il devrait compter une douzaine de membres, contre trente personnes initialement envisagées. En outre ses membres devraient davantage participer à la « définition du contenu » de la Maison de l'histoire de France. Ils devraient donc être des personnalités capables de consacrer du temps au projet et non pas seulement un comité consultatif et honorifique. Interrogé par l’AFP, Jean-Pierre Rioux, auteur d'un rapport sur les lieux possibles d’implantation du futur Musée, a confirmé son « intérêt » pour le projet de Maison de l'histoire de France, sous réserve de certaines « garanties de fonctionnement » a-t-il précisé.

Légende photo

Archives Nationales Cour et Façade (2005) - Photographe Aino - Licence CC BY SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque