Royaume-Uni

Tracey Emin veut faire retirer son installation du 10 Downing Street

Par Julie Goy · lejournaldesarts.fr

Le 21 janvier 2022 - 221 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

En désaccord avec Boris Johnson, l’artiste ne veut plus que son œuvre orne la résidence du Premier ministre.

Tracey Emin. © Piers Allardyce, 2007, CC BY 2.0
Tracey Emin.
Photo Piers Allardyce, 2007

« La situation actuelle est honteuse », a déclaré l’artiste Tracey Emin, au sujet du comportement du gouvernement britannique pendant le confinement, sur son compte Instagram. Elle ne veut plus que son œuvre constituée de la phrase sous forme de néon More Passion (Plus de passion), offerte au gouvernement en 2011, soit exposée au 10 Downing Street. 

L’œuvre avait été créée à la demande de David Cameron, alors Premier ministre. Elle avait été accrochée devant le salon Terracotta, au premier étage de la résidence. 

« Je pense que "More passion" est la dernière chose dont le gouvernement actuel a besoin », a ajouté l’artiste sur Instagram, mécontente de la politique menée par Boris Johnson, qui s’est récemment retrouvé au cœur du scandale des fêtes tenues au 10 Downing Street, alors que le pays était en plein confinement.

La collection d’art du gouvernement britannique se compose de plus de 14 000 œuvres, présentées dans bâtiments officiels et ambassades. L’installation « pourrait être suspendue à l’ambassade britannique au Caire, ou être de nouveau mise en réserve. Il y a beaucoup d’endroits où elle pourrait aller, mais pour le moment, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée qu’elle soit au 10, Downing Street », a expliqué l’artiste au journal The Guardian

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque