Lundi 16 décembre 2019

Insolite

Sérieux doutes sur la voix attribuée à Frida Kahlo

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 25 juin 2019 - 395 mots

MEXIQUE

De nouveaux témoignages indiquent que la voix de l’enregistrement trouvée au Mexique ne serait pas celle de l’artiste.

Frida Kahlo © Photo Guillermo Kalho
Frida Kahlo en 1926.
© Photo Guillermo Kalho

L’émoi était grand, mercredi 12 juin, lorsque le Ministère mexicain de la Culture a annoncé avoir découvert ce qui pourrait être l’unique trace de la voix de Frida Kahlo, la célèbre peintre mexicaine décédée en 1954. Problème : de plus en plus de témoignages mettent en doute cette hypothèse.

La bande-sonore a été exhumée des 1 300 archives de l’émission radio El Bachiller, animée par Alvaro Galvez y Fuentes dans les années 1950. On y entend une voix féminine réciter un texte de Frida Kahlo, rédigé en 1949 pour commémorer le 50e anniversaire de la carrière de son mari, le peintre et muraliste Diego Rivera (1886-1957).

Pavel Granados, directeur de la phonothèque nationale du Mexique, pensait avoir l’opportunité de résoudre « la grande énigme » de la voix d’une des figures les plus emblématiques du pays. Mais alors que des expertises d’authentification sont toujours en cours, d’anciens proches de la peintre sont formels : il ne s’agirait pas de la voix de Frida Kahlo.

Les membres de sa famille soutiennent qu’à leur connaissance, il « n’existe aucun enregistrement de sa voix », et une peintre ayant travaillé 10 ans avec le couple d’artistes a déclaré ne pas reconnaître le timbre de son amie. Une poignée d’anciens élèves de Frida Kahlo se sont, eux-aussi, montrés plus que sceptiques. L’un d’eux a déclaré auprès du média espagnol EFE que la tonalité de l’enregistrement différait des accents « cristallins » de son mentor.

Les doutes concernant l’attribution de l’enregistrement ont pris une nouvelle ampleur après qu’une actrice mexicaine, Amaro Garrido, a déclaré sur Radio Formula être « presque certaine » que la voix était extraite d’un de ses propres passages à El Bachiller.

« J’ai immédiatement identifié la voix de ma mère », a déclaré le fils d’Amaro Garrido après avoir écouté l’extrait. Un autre enfant de l’actrice a, par ailleurs, souligné qu’il paraissait peu probable que Frida Kahlo ait eu la possibilité de faire cet enregistrement puisqu’il aurait été réalisé vers 1954, soit l’année de son hospitalisation puis de son décès...

La phonothèque nationale a invité Amaro Garrido à participer à une enquête pour déterminer s’il s’agit de sa voix sur l’enregistrement. Mercredi 19 juin, l’institution a également annoncé que la bande-sonore serait comparée aux voix d’autres oratrices diffusées sur El Bachiller, avec l’assistance d’un expert venu de l’Université de Berkeley.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque