Vendredi 22 novembre 2019

Musée

Neil MacGregor en semi-retraite très active

Quittant prochainement le British Museum, le vaillant directeur prévoit de s’investir dans de multiples projets, parmi lesquels la direction d’un conseil d’experts du futur centre culturel Humboldt Forum de Berlin.

Âgé de 68 ans, Neil MacGregor, directeur du British Museum, a annoncé le 8 avril au personnel du musée qu’il souhaitait renoncer à une activité à plein-temps d’ici la fin de l’année. Avant d’ajouter qu’il se consacrerait à temps partiel à trois projets, dont l’un en relation avec le British Museum.
Fort du succès de ses trois précédentes émissions radiophoniques, Neil MacGregor initiera un nouveau feuilleton avec la BBC 4 intitulé « Foi et Société » (lire aussi p. 34). Cette émission sera réalisée en collaboration avec le British Museum, sur le modèle de la très populaire série « Histoire du monde en 100 objets » issue du musée. Neil MacGregor engagera également une collaboration avec le Musée CSMVS de Mumbai (Bombay), qu’il estime être « un des meilleurs musées d’Asie du Sud et du Sud-Est, et l’un des plus actifs ». Il s’agit de l’un des plus anciens musées d’art et d’histoire d’Inde. MacGregor contribuera dans un premier temps à l’exposition « Les Cultures du monde », puis poursuivra sa collaboration au-delà de l’exposition en devenant conseiller du musée.

Berlin se réjouit
Enfin, Neil MacGregor dirigera à Berlin un comité d’expert dans une mission de préfiguration du centre culturel Humboldt Forum. Ce centre sera hébergé dans le futur château de Berlin, actuellement en cours de reconstruction, et qui devrait ouvrir ses portes en 2019. La nomination de MacGregor à la tête du comité d’experts, pour deux ans, est une victoire pour la ministre de la Culture fédérale allemande, Monika Grütters, qui bataillait depuis des mois pour attirer le Britannique à Berlin. Celui-ci avait même été reçu par la chancelière Angela Merkel. Pressenti pour devenir directeur du centre culturel, il a cependant décliné l’offre pour accepter une seule mission de conseil. Il est ainsi libéré des tâches administratives et de fonctionnement habituellement liées à la fonction de directeur, qui seront confiées à un secrétaire général. Neil MacGregor sera par ailleurs épaulé dans sa tâche par l’historien de l’art Horst Bredekamp (université Humboldt), et Hermann Parzinger, président de la Fondation du patrimoine culturel de Prusse (SPK). La mission du comité d’experts sera double : élaborer le concept du futur centre culturel, mais aussi déterminer les relations entre les différentes institutions hébergées dans le Humboldt Forum – la SPK, l’université Humboldt et le Land de Berlin. Alors que la très controversée reconstruction du château a débuté en juin 2013, le concept actuel du centre culturel reste très ténu : il devra être conçu dans une perspective multiculturelle. La SPK y présentera ses collections extra-européennes, « une chance historique pour l’Allemagne, l’Europe et le monde entier », selon Neil MacGregor.

Si l’ampleur du rôle de ce dernier reste à définir, il reviendra au comité d’experts de décider du concept final du Humboldt Forum. Une mission qui va bien au-delà d’un simple avis consultatif. La presse allemande se montre optimiste, à l’instar du Süddeutsche Zeitung : qui a lu, écouté ou bien côtoyé Neil MacGregor est assuré d’avance qu’il ne pourra se contenter d’une simple mission honorifique.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°434 du 24 avril 2015, avec le titre suivant : Neil MacGregor en semi-retraite très active

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque