Vendredi 4 décembre 2020

Monument

L’entrepreneur Alexandre Allard s’exprime sur son projet de reprise de l’Hôtel de la Marine

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 janvier 2011 - 341 mots

PARIS [18.01.11] – L'entrepreneur Alexandre Allard, candidat à la reprise de l'Hôtel de la Marine, un projet qui suscite la polémique, a dévoilé les grands axes de son programme chiffré à 200 millions d’euros. Il a également vivement critiqué les détracteurs de la mise en location du monument historique qui mènent, selon lui, un combat d’arrière-garde.

L’entrepreneur Alexandre Allard, pressenti comme le futur locataire de l’Hôtel de la Marine, a accordé un entretien à l’AFP dans lequel il a dévoilé les principaux axes de son dossier. Il y fustige également les détracteurs de la mise en location du monument historique. « C'est un débat entre les Anciens et les Modernes » estime-t-il. Les anciens étant évidemment les personnalités opposées au projet « qui pensent que le patrimoine français doit être mis dans la naphtaline » et de conclure « l'Etat n'a pas les moyens de l'entretenir, ces bâtiments sont dans un sale état ». Son projet représenterait, en revanche, « un outil de création de valeur ».

Bien que M. Allard n’ait pas fourni de détails, le gouvernement ayant repoussé au 7 février la date limite pour le dépôt des candidatures, on connaît les grands axes du dossier. Le lieu devrait comporter des résidences d'artistes, des galeries et des suites de grand standing. « On n'est pas du tout en train de faire un palace. On est en train de faire un endroit qui va être au cœur de la culture mondiale » temporise l’entrepreneur avant de préciser qu’il compte investir au minimum 200 millions d’euros dans le projet qui sera à terme ouvert au public.

S’il considère l’architecture extérieure « exceptionnelle », il estime qu’environ seulement 10% des espaces intérieurs sont vraiment intéressants, le reste ne « serait même pas du niveau d’un appartement haussmannien ». Enfin selon lui il y aurait peu d’entrepreneurs intéressés par le projet, pas tant à cause du prix mais à cause de la nature du monument. Entièrement classé au titre des monuments historiques, la gestion de l’Hôtel de la Marine présente de nombreuses contraintes.

Légende photo

Un des salons de réception de l'hôtel de la Marine, place de la Concorde, Paris © Bouygues SA

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque