Lundi 16 décembre 2019

Politique

POLITIQUE CULTURELLE

Le « Pass culture » pour tous

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 17 mars 2018 - 321 mots

PARIS

Promesse électorale du candidat Macron, le « Pass culture » devrait être lancé dans quatre départements d’ici à la fin de l’année.

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, 2017
Françoise Nyssen, ministre de la Culture en 2017-2018
Photo MC / Didier Plowy

France. Annoncé à l’époque comme une application personnalisée sur smartphone destinée aux jeunes âgés de 18 ans, ce dispositif géolocalisé a vu fort logiquement son accès s’ouvrir à tous. Chacun pourra, à partir de son téléphone, réserver un billet d’entrée dans un musée, une salle de spectacle, acheter un livre ou un film, s’inscrire à un cours. Seule différence, les jeunes de 18 ans se verront créditer d’une somme de 500 euros qui leur permettra de payer tout ou partie de ces biens et services.

C’est ce qu’a indiqué la ministre Françoise Nyssen à l’issue du deuxième comité d’orientation du projet, qui regroupe une quarantaine de représentants du monde culturel appelés à donner leur avis. Des groupes de jeunes sont également consultés afin de recueillir leurs attentes. C’est d’ailleurs ici que réside une des principales difficultés. On imagine bien que certains voudraient étendre l’offre aux loisirs habituellement pratiqués par les jeunes (musique en ligne, vidéo à la demande, cinéma…), alors que l’ambition est d’inciter ces jeunes à aller au théâtre ou au musée. Il faut aussi éviter que ceux-ci revendent les biens achetés grâce à leur bourse, ce qui se révèlera très difficile à contrôler.Les négociations sont serrées avec les établissements culturels et les industriels. 500 euros, cela représente un budget de 400 millions d’euros si l’on verse cette somme aux 785 000 jeunes de 18 ans. Comme l’État ne va pas financer cette offre sur son budget, les industriels devront faire des efforts. Le budget du « Pass culture » en 2018 est limité à 5 millions d’euros, correspondant aux études et au développement de l’application mobile.

Celle-ci sera testée au deuxième trimestre en Seine-Saint-Denis, dans l’Hérault, le Bas-Rhin et en Guyane avant d’être déployée dans ces départements en septembre puis généralisée dans toute la France à une date non encore communiquée.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°497 du 16 mars 2018, avec le titre suivant : Le « Pass culture » pour tous

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque