Mardi 11 décembre 2018

Politique

La région Pays de la Loire a déjà son Pass Culture

Par Elise Kerner-Michaud · lejournaldesarts.fr

Le 18 septembre 2018 - 903 mots

NANTES

La région vient de lancer la version numérique de son Pass créé en 1999 pour les 15-19 ans et doté d’une bourse de 130 euros.

e.pass jeunes
Le e-Pass Jeunes des Pays de la Loire

Alors que le ministère de la Culture ne fait que démarrer l’expérimentation de son Pass Culture, la région Pays de la Loire est bien plus avancée. Elle a lancé le 3 septembre 2018 un e.pass jeunes « Culture et Sport » entièrement dématérialisé, qui fait entrer dans l’ère du numérique un dispositif en place depuis plus de 15 ans. L’initiative d’accompagnement des pratiques sportives et culturelles des jeunes ligériens créée en 1999 devient ainsi une application utilisable avec un smartphone ou depuis un site internet dédié. Laurence Garnier, vice-présidente de la région Pays de la Loire en charge de la culture, du sport et de la vie associative, explique au Journal des Arts que cette version numérique a pour objectif de « s’adapter aux nouvelles pratiques des jeunes, de faire en sorte que l’offre culturelle proposée puisse leur être la plus accessible possible. » 

Les 15-19 ans, ainsi que tout élève inscrit en lycée ou tout autre établissement d’enseignement de la région, peuvent bénéficier du dispositif. Le e.pass jeunes est valable un an mais renouvelable et accessible pendant quatre années au moins. Cette caractéristique constitue un élément fondamental de la « philosophie qui a guidé son élaboration depuis sa création en 1999 : promouvoir les pratiques culturelles et sportives dans la durée afin de créer des habitudes » précise Laurence Garnier. 

Pour un coût initial de 8 euros, l’application donne droit à un ensemble de « e.coupons » d’une valeur totale de 130 euros plus 4 coupons destinés à régler des sorties scolaires ainsi qu’à une place gratuite pour un festival partenaire. Les avantages sont répartis en 7 catégories assorties d’un montant spécifique : 8 euros pour l’achat de livres, 7 euros pour le cinéma, 16 euros sont dédiés aux spectacles, 12 euros pour une visite d’un lieu patrimonial, 12 euros pour un événement sportif, 16 euros sont consacrés à une activité annuelle culturelle ou sportive, 60 euros soutiennent un engagement citoyen. 

La rédaction du JdA a pu tester l’application dont l’interface est aussi claire que simple d’utilisation. Deux étapes suffisent pour réaliser un achat. Dès la page d’accueil l’utilisateur accède à ses e.coupons disponibles et peut choisir d’utiliser la totalité ou une partie du montant par catégorie pour l’achat souhaité. Ensuite, il scanne le QR code identifiant le partenaire à la caisse puis reçoit une validation qu’il montre au vendeur. Pour ceux qui ne possèdent pas de smartphone, un site dédié offre les mêmes modalités et la possibilité d’imprimer des coupons. De son côté, le partenaire enregistre la transaction dans son espace personnel sur le site dédié. Il reçoit par virement bancaire, tous les quinze jours, le remboursement des sommes non payées par les bénéficiaires du e.Pass. 

L’application permet par ailleurs de visualiser l’ensemble des partenaires et d’effectuer des recherches parmi cette offre en utilisant plusieurs filtres. Les bénéficiaires peuvent ainsi sélectionner les participants selon la localisation et les différentes catégories. Au total, l’offre regroupe un ensemble de 500 structures culturelles et près de 5 000 ligues et clubs sportifs.

Le lancement du e.Pass s’accompagne de quelques changements qui poursuivent la volonté initiale de valoriser la diversité des pratiques. En offrant une entrée pour un festival au choix, les responsables espèrent inciter les jeunes à utiliser le coupon spectacle pour un autre type de manifestation. Les sorties collectives passent de 2 à 4, décision prise en collaboration avec les établissements scolaires et salles de spectacles partenaires qui s’engagent à créer un parcours pédagogique. Les coupons « engagement citoyen » voient leur valeur augmenter, passant de 20 à 60 euros. Les coupons « patrimoine » sont quant à eux ouverts aux accompagnants car de nombreuses structures sont déjà gratuites pour les moins de 18 ans. 

Les bilans effectués avec la version « papier » indiquent que certaines catégories restent majoritairement plébiscitées. La catégorie phare du dispositif est le cinéma qui représente 28 % des coupons utilisés. En numéro 2 vient l’achat de livres, suivi par les activités culturelles et sportives en clubs. Les premières statistiques réalisées depuis le lancement de la version numérique confirment ces chiffres. 

63 000 jeunes utilisant le Pass culture et sport dans sa version papier est avancé, ce qui correspond, d’après les chiffres donnés par l’Insee, à un quart des jeunes de 15 à 19 ans résidant dans la région. Le budget, entièrement supporté par la région Pays de la Loire, s’élève à 2,5 millions d’euros (dont 2,3 millions consacrés aux remboursements). Un rapide calcul permet d’estimer le rapport entre avantages offerts et avantages réellement utilisés. Avec 63 000 jeunes possédant 122 euros (*) de coupons disponibles, l’offre potentielle s’élève à plus de 7,6 millions d’euros. Les 2,3 millions de remboursement indiquent donc que jusqu’à présent, 30 % seulement des avantages sont utilisés. 

Il faudra attendre quelques temps avant de savoir si le passage au numérique, destiné à simplifier et populariser le dispositif, est un succès. Dans ce cas, il sera certainement nécessaire de repenser à la hausse le budget alloué à l’initiative. 

Une telle initiative semble par ailleurs pouvoir fournir des outils et des indicateurs intéressants pour la réflexion menée à l’échelle nationale concernant le Pass Culture. Ce dernier est censé toucher tous les jeunes de 18 ans du territoire, soit environ 835 000 individus, à qui il fournirait une offre potentielle de 500 euros.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque