Dimanche 23 février 2020

Fondation

Le MoMA dévoile son projet d’agrandissement revu et corrigé

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 29 janvier 2016 - 537 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

NEW YORK (ETATS-UNIS) [29.01.16] – Beaucoup critiqué pour son projet d’agrandissement, le MoMA a entièrement revu ses plans. Les travaux, divisés en trois phases successives, débuteront le mois prochain et dureront jusqu’en 2020.

Les anciens plans du projet d’agrandissement du Museum of Modern Art (MoMA) de New York ayant suscité de vives critiques, le musée a décidé de revoir certains éléments et a présenté mardi 26 janvier son projet définitif, détaillé dans le New York Times.

Séquencés en trois phases successives pour éviter la fermeture totale du bâtiment, les travaux de construction débuteront en février et devraient s’achever à l’horizon 2020.

« Nous avons écouté [les critiques]» a déclaré le directeur du musée, Glenn D. Lowry, cette semaine. De nombreuses voix s’étaient élevées contre les différents projets du MoMA, et le musée a finalement décidé de faire machine arrière. Ainsi l’ « Art Bay », un bâtiment à la façade en verre qui devait être érigé sur le site de l’ancien American Folk Museum, rasé au printemps 2014, et relier le bâtiment historique du MoMA à des salles d’expositions aménagées dans la future tour construite par Jean Nouvel sur la parcelle attenante, a été abandonné. « Il est devenu clair qu'il existait une meilleure solution », s’est justifié Glenn Lowry.

De même, le musée n’a pas retenu l’idée d’aménager une nouvelle entrée publique pour le jardin de sculptures sur la 54e rue, le voisinage s’étant fortement mobilisé contre cette future source de nuisances.

D’un coût total estimé à 400 millions de dollars (366 millions d’euros), ce réaménagement est le deuxième projet de construction majeur du musée en un peu plus d'une décennie. En 2004, son bâtiment historique avait rouvert après une reconfiguration par l'architecte japonais Yoshio Taniguchi, d’un coût global de 858 millions de dollars (784 millions d’euros).

Depuis cette rénovation, la fréquentation annuelle a doublé avec désormais trois millions de visiteurs, les collections ont augmenté de 40 %, le nombre de membres a quintuplé à 150 000, et le nombre d'expositions par an est passé de 15 à 35.

Ce nouveau projet, « prudent » et « chirurgical » selon le cabinet d’architectes Diller Scofidio & Renfro, a pour objectif d’apporter plus de clarté au musée et devrait ajouter environ 4 600 mètres carrés d’espace d’exposition. Le rez-de-chaussée sera entièrement revu afin de résoudre les problèmes de circulation, la librairie et la boutique seront déplacées au niveau inférieur et une nouvelle galerie gratuite sera créée, conformément à l'engagement pris par le MoMA de rendre tout son premier niveau accessible gratuitement. La question de l’accès gratuit au jardin demeure toujours en suspens.

Des modifications au réaménagement effectué par Taniguchi devraient être réalisées, notamment pour atténuer l’austérité générale apportée par les matériaux durs (verre, pierre, acier) employés par l’architecte. Le directeur du MoMA souhaitant une « plus grande flexibilité », les murs seront mobiles dans l’ensemble des galeries rénovées, les salles seront plus variées et peintes dans une palette plus chaude, pour éviter le phénomène de lassitude.

La dernière phase du projet verra la construction d’un nouveau bâtiment reliant le musée à la tour Nouvel. Si le calendrier dépend en parti de l’avancée de la tour, le MoMA estime que sa construction sera achevée en 2019 ou 2020.

Légende photo

Le MoMA de New York © Photo Ed Schipul - 2007 - Licence CC BY-SA 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque