Dimanche 18 février 2018

La découverte Dubreuil

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2010

Le Musée du Louvre rend hommage à un artiste encore largement ignoré, Toussaint Dubreuil (1558 ou 1561-1602), peintre d’Henri IV connu principalement pour son tableau Angélique et Médor mais dont la plupart des œuvres peintes, notamment le décor pour la Petite Galerie du Louvre, brûlé en 1661, a disparu. Son travail est parvenu jusqu’à nous grâce à ses dessins, restés jusqu’à présent en grande partie inédits.

L’exposition réunit une cinquantaine de feuilles ayant principalement transité par la collection Jabach. Elles témoignent de la verve maniériste qui a fait de Dubreuil le maître de la seconde école de Fontainebleau, lequel fut capable toutefois de faire preuve, à la fin de sa brève carrière, d’une « expression nouvelle, claire et éloquente » qui anticipera, selon Dominique Cordellier, conservateur en chef du département des Arts graphiques, le classicisme français du XVIIe siècle des La Hyre, Vouet et Poussin.

Tousaint Dubreuil. Premier peintre d’Henri Iv, du 25 mars au 21 juin, Musée du Louvre, 88, rue de Rivoli, 75001 Paris, aile Denon, salles Mollien, www.louvre.fr. Catalogue, coéd. Musée du Louvre/5 Continents, Milan

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°321 du 19 mars 2010, avec le titre suivant : La découverte Dubreuil

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque