Vendredi 17 janvier 2020

Musée

La construction du Musée Soulages ne fait pas l’unanimité à Rodez

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 octobre 2010 - 319 mots

RODEZ

RODEZ [19.10.10] – A quelques jours du début de la construction du musée Pierre Soulages à Rodez, certains acteurs locaux semblent toujours réticents au projet. Le coût des travaux, 24 millions d’euros, à moitié financé par l’agglomération de Rodez, est fortement critiqué par les opposants.

Le 20 octobre 2010 Pierre Soulages posera la première pierre de son futur musée à Rodez, sa ville natale. Or selon l’AFP, à quelques jours du début des travaux certains habitants et élus locaux ne semblent toujours pas convaincus par cet ambitieux projet qui devrait coûter 24 millions d’euros. Les détracteurs considèrent que le musée impliquera un investissement trop important au regard des bénéfices qu’il génèrera. Ils redoutent que l’œuvre du « peintre de l’outrenoir » ne soit trop élitiste et n’attire qu’un nombre restreint de visiteurs.

Le musée doit accueillir la donation du peintre d’une partie de son œuvre à la ville de Rodez. Cette donation, qui comprendrait 250 oeuvres et 250 documents, est estimée selon le conservateur du musée, Benoît Ducron, à 40 millions d’euros. Elle comprend une vingtaine de toiles, une centaine de peintures sur papier, mais également une importante collection d’oeuvres imprimées (eaux-fortes, lithographies, sérigraphies).

Une des principales opposantes municipales (UMP) au projet, Régine Taussat, considère que cette donation ne contient pas d’œuvres majeures et que le coût de ce projet est démesuré pour une ville qui ne compte que 27 000 habitants. Cette opinion semble partagée par une partie de la population : fin 2009 un sondage réalisé par un quotidien local, Centre-Presse, avait révélé que 85% des personnes interrogées estimaient l’investissement trop important.

Le musée devrait coûter 24 millions d’euros ; 12 millions assurés par l’agglomération de Rodez et le reste financé par l’Etat, la Région et le département. En revanche, le président de l’agglomération, Ludovic Mouly, pense que le musée deviendra rapidement « un outil de développement », le conservateur espère au moins 100 000 visiteurs annuels.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque