Dimanche 18 février 2018

La biennale de Liverpool

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 29 janvier 2008

La 5e édition de la « Liverpool Biennial », traduction : « Biennale internationale d’art contemporain de Liverpool », est l’un des seuls festivals internationaux d’art contemporain de Grande-Bretagne. Outre une présentation baptisée « New Contemporaries », l’exposition majeure de cette biennale 2008 s’intitule « International ». Son thème : « Made Up ». Sous-titre : « Une exploration de la puissance de l’imaginaire artistique ». En clair, si l’on ose dire, cette présentation tentera de décortiquer « l’acte de création » à travers de multiples facettes : les utopies et les dystopies, les fictions narratives, le fantastique, les mythes, les mensonges, les prophéties, la subversion, le spectacle, ou encore, « les terrains ambigus entre le réel et le virtuel ». Bref, tout un programme !
Comme à son habitude, la Biennale essaimera en de nombreux lieux du centre-ville, dont la moitié se situe dans l’espace public, mais aussi dans quatre institutions phares de la cité : la Tate Liverpool, la FACT, la galerie Open Eye et le centre culturel Bluecoat, tout juste réhabilité par l’agence d’architecture batave BIQ.
Par ailleurs, environ quarante commandes d’œuvres nouvelles ont été passées par les organisateurs à des artistes phares ou émergents de la scène internationale actuelle.

- Liverpool Biennial, du 20 septembre au 30 novembre, divers lieux de la ville, dont la Tate Liverpool (www.tate.org.uk), FACT (www.fact.co.uk), Open Eye (www.ope neyegallery.co.uk) et le Bluecoat (www.thebluecoat.org.uk), www.biennial.com.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°274 du 1 février 2008, avec le titre suivant : La biennale de Liverpool

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque