Politique - Nomination

Bruno Studer reconduit à la présidence de la commission Culture et Éducation de l’Assemblée nationale

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 25 juillet 2019 - 263 mots

PARIS

Récemment arrivé en politique, le député LREM du Bas-Rhin avait été élu à ce poste en juin 2017.

Bruno Studer © Antoine Lamielle
Bruno Studer

Pas de changement à la présidence des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale. Bruno Studer, « macronien » issu de la société civile, a été réélu à ce poste convoité au premier tour du vote des « renouvellement des postes-clefs à mi-mandat » du Palais Bourbon. Il occupait déjà cette fonction depuis 2 ans. 

Ancien étudiant en géographie à l’université d’Artois puis à l’IUFM de Lorraine, Bruno Studer a été professeur d’histoire-géographie dans plusieurs lycées avant de se lancer en politique. C’est au sein de l’UDI qu’il a fait ses armes, durant la campagne des élections municipales de 2014 à Strasbourg – où il a enseigné.

En 2016, il a rejoint le mouvement En Marche ! dont il est devenu référent pour le Bas-Rhin. L’an suivant, il a été élu député (LREM) de la 3ème circonscription de ce département avec 59,77 % des voix.

Seul candidat en lice, Bruno Studer a été élu sans difficultés pour présider la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale le 30 juin 2017. Il avait ainsi succédé à Patrick Boche, en poste depuis 2012

Il a été rapporteur de la loi contre la manipulation de l’information.

Créée le 9 juillet 2009, la commission des Affaires culturelles et de l’Education fait partie des 8 commissions permanentes de l’Assemblée nationale. Elle rassemble environ 1/8 de l’effectif total des députés (577) et étudie les textes de loi avant leur présentation en séance pour ce qui relève de la culture et de l’éducation.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque