Justice

Affaire Rybolovlev : le marchand d'art Yves Bouvier auditionné à Genève

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 9 février 2018 - 323 mots

GENEVE / SUISSE

Le marchand d'art suisse Yves Bouvier, mis en cause pour escroquerie par le propriétaire russe de l'AS Monaco Dmitri Rybolovlev, a été entendu jeudi par la justice genevoise, selon des sources concordantes.

Yves Bouvier
Yves Bouvier
Photo Hpetit21 - 2008

M. Rybolovlev accuse M. Bouvier de l'avoir escroqué en s'octroyant des marges exorbitantes sur les prestigieuses oeuvres d'art qu'il lui procurait, comme par exemple le tableau Salvator Mundi de Leonard de Vinci, à son tour vendu par le patron de l'AS Monaco il y a quelques semaines à New York pour un prix record de 450 millions de dollars.

Selon les avocats de M. Rybolovlev, "M. Bouvier a été entendu comme prévenu (inculpé) dans une procédure pénale locale à Genève dans laquelle il lui est reproché des escroqueries dans le cadre de transactions portant sur des oeuvres d'art bien connues de la presse". Interrogé par l'AFP, le parquet de Genève a refusé de confirmer toute inculpation de M. Bouvier, se contentant de souligner que M. Bouvier avait "bien été entendu" jeudi matin. Me David Bitton, l'un des avocats de M. Bouvier a quant à lui déclaré à l'AFP que l'information sur une éventuelle inculpation était "une non-information".

"Ces informations sont inexactes. M. Bouvier n'a pas été inculpé aujourd'hui", a-t-il dit, ajoutant : "M. Rybolovlev ne sait plus à qui vendre cette affaire, la seule chose qu'il a su vendre, c'est le Salvator Mundi, pour le reste, lui et ses avocats sont de très mauvais vendeurs".

M. Bouvier se défend de toute escroquerie à l'encontre de son ancien client et affirme avoir réalisé des plus-values comme toute personne achetant et revendant un bien en a le droit. "A ma connaissance, aucun vendeur au monde n'est obligé d'afficher sa marge", expliquait-il dans une interview à Paris-Match en novembre.

Le bras de fer judiciaire entre M. Rybolovlev et M. Bouvier dure depuis 2015, et des procédures impliquant les deux hommes ont été ouvertes à Monaco, Singapour (où M. Bouvier est domicilié) et la Suisse.

Cet article a été publié par l’AFP le 8 février 2018.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque