Dimanche 21 juillet 2019

Rétrospective

2 septembre 2018, le Musée national de Rio de Janeiro détruit par un incendie

Par Jérémie Glaize · lejournaldesarts.fr

Le 28 décembre 2018 - 141 mots

PARIS

Le plus grand musée d’histoire naturelle d’Amérique du sud et ses collections partent en fumée. Un drame national.

Musée national de Rio de Janeiro
Le Musée national de Rio de Janeiro en 2011

Ouvert en 1818, le Musée national de Rio, ses collections et ses archives partent en fumée, dans la nuit du dimanche 2 septembre au lundi 3 septembre, après la fermeture du musée. En l’espace de quelques heures, les flammes ont ravagé les 13 000 mètres carrés du musée. « Il ne suffit pas de pleurer. Il faut que la population soit indignée. Une partie de cette tragédie aurait pu être évitée », s’insurge quelques jours après Alexandre Kellner, directeur du musée, qui pointe du doigt les coupes budgétaires de l’État. Seulement 10 % des inestimables collections ont été préservées. Des fragments du fossile humain Luzia datant de 12 000 ans, joyau de la collection de paléontologie riche de plus de 26 000 pièces, sont retrouvés dans les décombres à la fin du mois d’octobre.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque